Le Tourisme

Récolte du thé Kenya

Récolte du thé Kenya

Le Tourisme est le première source de devises étrangère au Kenya. Les attraits de cette destinations sont nombreux : safaris, plages, plongée sous-marines,. Depuis le milieu des années 1980, l’activité touristique a été quelque peu contrariée en raison des violence ethniques récurrentes. Les attentants perpétrés par Al-Quaida en août 1998, à l’ambassade américaine de Naïrobi, et en novembre 2002, dans un hôtel israélien près de Mombassa, ont agravé la tendance. Pour autant, en 2004, le Kenya a acueilli plus d’un million de visiteurs.

Le Harambee

Aujourd’hui, le Kenya exporte non seulement vers l’Europe mais vers les pays voisins plus arides, sa production de légumes et fruits, de plantes industrielles telles que le thé, le café, le pyrèthre, le sisal et les produits de l’élevage extensif des régions nord du pays, viande et produits laitiers.

Un des fondements de la vie économique et politique du Kenya est le Harambee, un mot swahili qui signifie l’effort collectif. A l’origine, l’idée était, qu’à l’échelle du village, chacun participait à l’effort de développement pour construire une école, une route ou un dispensaire. Cette participation pouvait se faire sous forme de travail gratuit ou de collecte. Il a donné lieu a des scandales et des abus mais aussi à de réels progrès, il vaut la peine d’être mentionné même s’il est surtout utilisé par les politiciens pour briller aux yeux de leurs électeurs.