Skeppsholmen

A l’est de Gamla Stan. Accès depuis Norrmalm par Skeppsholmens bron.
Le chemin qui fait le tour de l’île est un plaisant itinéraire de promenade. Sur la rive ouest, là où est amarré un trois-mâts transformé en auberge de jeunesse, on peut admirer la silhouette ocre de la vielle ville, une vision romantique à souhait quand le ciel s’enflamme au coucher du soleil.

Moderna Museet

A 100 m à gauche après le pont, métro Kungsträdgården. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 18 h (jusqu’à 20 h le mardi et mercredi). Entrée libre.
Les pièces spacieuses et judicieusement éclairées du bâtiment, inauguré en 1998, sont conçues comme des écrins pour sa riche collection d’art contemporain. Parmi les grands noms présents : Picasso (notamment son Joueur de guitare ), Matisse, Léger, Munch, Chagall, Warhol… Le musée de l’Architecture s’est installé dans la même enceinte (à droite en entrant) : grâce à de nombreuses maquettes et photos, il est accessible à tous.

Östasiatiska Museet
Tyghusplan, métro Kungsträdgården. Ouvert tlj sauf lundi de 11 h à 17 h (jusqu’à 20 h le mardi). Entrée libre.
Un peu d’exotisme dans la capitale scandinave, grâce aux délicates antiquités venues notamment de Chine, du Japon, de Corée et d’Inde, présentées dans ce musée. La collection de céramiques chinoises, vieille de 4 000 ans, est la plus importante au monde.

Church of Sodermalm © Oliver Winter

Church of Sodermalm © Oliver Winter

Södermalm
Au sud de Gamla Stan.
L’« île du Sud » est une mosaïque architecturale : les bâtiments modernes, autour de la place animée de Medborgaplatsen, côtoient les petites maisons de bois et les sentiers de promenade bucoliques au bord de l’eau. Cet ancien quartier ouvrier fut longtemps un centre de mobilisation politique ; il a gardé une ambiance bohême, prisée des artistes et des étudiants. Les boutiques à la mode et les restaurants branchés de Götgatan, l’artère principale, côtoient les vieilles tavernes à bière à la clientèle chaleureuse. Le point culminant est le café-théâtre de Mosebacke. Boire un verre sur sa terrasse, un après-midi d’été, est un must.

Un prix prestigieux
Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, était un humaniste convaincu, qui légua une partie de sa fortune à un fonds, chargé de récompenser scientifiques et écrivains ainsi que des personnes œuvrant pour la paix. Chaque 10 décembre, date anniversaire de sa mort, a donc lieu à Stockholm, au Concert Hall, la cérémonie de remise des prix – à l’exception du Nobel de la paix, remis à Oslo. Les lauréats reçoivent leur récompense (une médaille d’or et un chèque, d’un montant de 10 millions de couronnes en 2004) des mains du roi de Suède. Le soir se tient un somptueux dîner de gala, à l’hôtel de ville, retransmis en direct à la télévision. C’est l’événement de l’année : robes de soirée, détails du menu, faits et gestes des invités sont commentés minutieusement le lendemain dans les journaux.

Suivez le guide !
Pour éviter les escaliers, un peu raides, empruntez l’ascenseur panoramique de Katarinahissen. Sa plate-forme offre une vue imprenable sur la vieille ville.

Kungsholmen

A l’ouest de Norrmalm.
L’« île du Roi » a longtemps été un quartier essentiellement résidentiel et administratif ; l’arrivée de bars et de restaurants en a fait un lieu de sortie nocturne prisé des Stockholmois, tandis que, dans la journée, ses parcs séduisent aussi les flâneurs.

Stadshuset
Hantverkargatan 1, métro T-Centralen. Entrée payante, visites guidées uniquement d’octobre à mai à 10 h et 12 h, en été à 10 h, 11 h, 12 h, 14 h et 15 h (réserver à l’avance pour une visite en français).
Impossible de manquer les trois couronnes dorées, symboles de la ville, tout en haut de la tour de 106 m qui surplombe ce bâtiment de brique rouge, aux lignes pures, construit au bord de l’eau. A l’intérieur, l’imposant hall Bleu(Blå hallen), où se tient le banquet du Nobel, est inspiré des piazzas italiennes, jusque dans les arches et les colonnes. Les murs de la salle Dorée(Gyllene Salen) sont couverts de mosaïques à la feuille d’or qui retracent l’histoire de la Suède.

Östermalm

A l’est de Norrmalm.
Ancienne zone de résidence militaire, l’« île de l’Est » est aujourd’hui le quartier chic de la capitale, comme le signalent ses beaux bâtiments de pierre. Il attirera les amoureux de rues paisibles, tandis que les amateurs de shopping trouveront certainement leur bonheur dans les nombreuses boutiques, notamment sur les rues de Birger Jarlsgatan et Biblioteksgatan. Le marché couvert, sur Östermalmstorg, propose poissons et crustacés très frais, fruits et légumes disposés avec art, petits pains chauds et odorants… On y trouve également une vingtaine de cafés et restaurants, où la bonne société de Stockholm vient s’attabler dans une ambiance détendue. Pour les adeptes des sorties nocturnes, la place de Stureplan, célèbre pour son « champignon » de béton, compte les bars et les clubs les plus branchés de la ville.

Djurgården

Au sud d’Östermalm. Compter 1 à 2 h pour en faire le tour à pied.
Le « jardin aux animaux », ancien terrain de chasse royal, est la destination de promenade favorite des habitants. Les dimanches de printemps et d’été y sont particulièrement animés : piqueniques familiaux, balade en amoureux, jeux de ballons… L’île abrite quelques jolies résidences, mais aussi neuf musées, quelques restaurants et de grands espaces de forêt et des pelouses en libre accès.

Gröna Lund
Lilla allmäna gränd 9. Ouvert tlj l’été de 15 h à 23 h (jusqu’à 20 h le dimanche). Entrée payante.
Trains fantômes, montagnes russes et manèges de toute taille affichent complet pendant les week-ends d’été ; les jours de semaine sont un peu plus calmes. L’atmosphère est plutôt familiale, sauf pour les concerts rock et pop, organisés certains soirs.

Vasamuseet
Galärvarvet, bus 44, 47, 69, ferry depuis Norrmalmstorg. Ouvert tlj l’été de 9 h 30 à 19 h, le reste de l’année de 10 h à 17 h (jusqu’à 20 h le mercredi). Entrée payante.
En 1628, le Vasa, un magnifique trois-mâts, coula tout près de Stockholm. L’épave ne fut localisée qu’au XXe siècle, et remontée à la surface en 1961. Le navire long de 69 m, magnifiquement restauré, trône aujourd’hui au milieu du musée qui a été construit autour de lui. Grâce à une conception sur différents niveaux, le visiteur peut s’approcher au plus près, pour admirer les 700 sculptures qui ornent la coque et qui font de ce bateau de guerre une œuvre d’art. Tout au long de la visite, des expositions racontent la vie à bord et le monde de la marine, en s’appuyant sur des objets d’époque. La lumière tamisée et l’odeur du bois participent à la magie de la « saga Vasa ».

Nordiska Museet
Djurgårdsvägen 6-16, bus 44, 47, ferry depuis Norrmalmstorg. Ouvert tlj de 10 h à 16 h (jusqu’à 17 h l’été). Entrée libre.
Dans un bâtiment dont les tours évoquent un château de conte de fées, les collections du musée se concentrent sur le mode de vie des Suédois à travers l’histoire. Les élégantes apprécieront la galerie consacrée à la mode, du XVIIe siècle à nos jours, et celle consacrée aux chaussures. Dans une autre partie, des reconstitutions d’intérieurs suédois, du XIXe au XXe siècle, offrent un panorama de l’évolution du confort à la scandinave.

Skansen
Djurgårdsslätten 49-51, bus 44, 47, ferry depuis Norrmalmstorg. Ouvert tlj en mai de 10 h à 20 h, jusqu’à 22 h de juin à août, jusqu’à 16 h le reste de l’année. Entrée payante.
Ce musée en plein air, ouvert en 1891, est en fait une Suède en miniature : ses 150 maisons anciennes, disséminées dans le parc de 300 000 m2, sont issues des différentes régions du pays. On y trouve donc un quartier urbain, constitué de bâtiments de Stockholm datant du XIXe siècle, des fermes du Dalarna, des huttes sâmées, une église, un manoir… L’été, des « hôtes » en costume traditionnel revisitent les gestes de la vie quotidienne des ancêtres suédois. Outre sa dimension historique, Skansen offre également un visage ludique et des fêtes animées, comme la Saint-Jean ou la Sainte-Lucie, des concerts, un marché de Noël… A la Saint-Sylvestre, les célébrations et le feu d’artifice sont retransmis dans toute la Suède.

Lire la suite du guide