5 000 av. J.-C. – 1502 : entre 300 000 et 500 000 Amérindiens peuplent le territoire actuel du Costa Rica. Ils sont répartis en 22 tribus dont les principales sont les Huetares, les Borucas et les Chorotegas.
1502 : débarquement des navires de Christophe Colomb sur la côte caraïbe.
1519 : le territoire est rattaché à la Castilla del Oro. Installation des premiers Espagnols sur la péninsule de Nicoya, malgré la résistance des Indiens chorotegas et huetares.
1524 : fondation de la première ville, Brusela, par Fernandez de Cordoba.
1526 : fin de la rébellion des populations autochtones et construction de Cartago, première capitale du pays.
1570 : création de la province du Costa Rica et intégration à la capitainerie générale du Guatemala, qui correspond approximativement à l’actuelle Amérique centrale.
1706 : fondation de la ville de Heredia, sous le nom de Cobujuqui.
1737 : Villanueva de la Boque del Monte sort de terre. Par la suite, elle deviendra San José.
1797 : importation des premiers plants de caféiers.
1821 : déclaration de l’indépendance.
1823 : proclamation de la République du Costa Rica. San José en devient la capitale.
1824 : le premier président de la République, Juan Mora Fernandez, abolit l’esclavage.
1828 : la région indépendante de Nicoya est annexée au Costa Rica à la suite d’un référendum.
1838 : le Costa Rica quitte la Fédération des Provinces-Unies d’Amérique centrale.
1856 : une milice populaire, menée par Juan Santamaría, met fin aux agissements de William Walker.
1882 : abolition de la peine de mort.
1917 : coup d’Etat du général Fédérico Tinoco Granados.
1921 : réduction du temps de travail quotidien à 8 h.
1948 : suite à une brève guerre civile – qui fera plus de 2 000 morts -, le gouvernement révolutionnaire de José Figueres Ferrer décide d’abolir l’armée.
1953 : José Figueres Ferrer est élu démocratiquement à la présidence.
1970 : réélection de José Figueres Ferrer.
1986 : Oscar Arias Sánchez, futur prix Nobel de la paix, devient président de la République.
1994 : élection à la présidence de José María Figueres, fils de José Figueres Ferrer.
1998 : le Parti de l’unité sociale chrétienne (PUSC) succède au Parti de libération nationale au pouvoir avec Miguel Angel Rodríguez, puis Abel Pacheco de la Espriella à partir de 2002.
2006 : le PLN, dirigé par Oscar Arias, profite des affaires de corruption impliquant leurs adversaires politiques pour emporter les élections présidentielles.
2007 : le Costa Rica approuve par référendum l’adhésion du pays à l’Accord de Libre Echange entre l’Amérique centrale et les Etats-Unis.
2009 : le 8 janvier, la région centrale du pays est frappée par un violent séisme, d’une magnitude de 6,2 sur l’échelle de Richter.

Lire la suite du guide