Phi Ta Khon (Festival des Fantômes) est l’une des manifestations annuelles les plus étonnantes de l’I-San (voir lors d’un circuit Thaïlande). Il fait partie de la fête bouddhiste de « Boun Phra Wat » et constitue l’événement le plus haut en couleurs et le plus original du Nord-est du pays. Il se déroule au début de la saison des pluies, uniquement dans le village de Dan Sai, situé dans une lointaine vallée de la province montagneuse de Loei.

Bien que son premier but soit de favoriser les pluies de la mousson pour assurer la fertilité des terres cultivées, Phi Ta Khon permet d’acquérir des mérites spirituels importants et semble également servir de rite de passage à l’âge adulte pour les jeunes garçons qui, à cette occasion, mettent en scène une légende locale.

Phi Ta Khon Dance - Thailande

Phi Ta Khon Dance – Thailande par: Robert PrattCC BY-NC-SA 2.0

L’histoire raconte que le prince Vessadorn, revint à Dan Sai après un très long exil. Pour fêter son retour et exprimer leur joie, les villageois organisèrent une grande fête. L’euphorie fut telle que les esprits protecteurs du village eurent envie de se joindre à la foule pour participer à cette belle liesse.

L’attraction la plus gaie du festival est donc une parade où de jeunes hommes assument le rôle de fantômes et défilent parés d’énormes masques fabriqués dans des troncs de cocotier sculptés. Le joyeux cortège est animé de musique et de danse.