Personnages célèbres

Petar II Petrović-Njegoš (1813-1851)

Le dernier des vladikas, ou princes-évêques, jouit d’une notoriété inégalée au Monténégro. Géant de près de deux mètres, chef de guerre (il gagne plusieurs batailles contre les Turcs), bon administrateur (il construit des routes, établit le premier tribunal et les premières écoles élémentaires), poète vénéré, il voit son aura romantique encore accrue par sa mort précoce due à la tuberculose.

Nikola Ier Petrović-Njegoš (1841-1921)

Né en 1841, il étudie à Trieste puis à Paris, et monte sur le trône en 1860. En 1878, il voit l’indépendance du Monténégro entérinée par les grandes puissances au congrès de Berlin. Père de douze enfants, il tisse un extraordinaire réseau de relations avec ses homologues du continent.
Surnommé le « beau-père de l’Europe », il marie en effet ses filles dans les meilleures familles : Ljubica au futur roi des Serbes Petar Karageorgevitch, Helena (actuellement en instance de béatification) au futur roi d’Italie Victor-Emmanuel III, Ana à un prince de Battenberg, Milica et Anastasia à de grands-ducs russes Romanov…

Milovan Djilas (1911-1995)

Né près de Kolašin, il adhère au parti communiste au début des années 1930. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il dirige la résistance au Monténégro et en Bosnie. Vice-président et plus proche collaborateur de Tito, il tombe en disgrâce en 1954 pour ses mises en garde contre l’émergence d’une nouvelle classe de privilégiés. Il passera plus de dix ans en prison, mais deviendra l’un des principaux théoriciens de la Nomenklatura.

President Tusk visits Montenegro Milo Djukanović Prime Minister

President Tusk visits Montenegro Milo Djukanović Prime Minister By: European Council PresidentCC BY-NC-SA 2.0

Milo Djukanović (né en 1962)

L’actuel homme fort du Monténégro, originaire de Nikšić, a connu une carrière fulgurante. A 29 ans, il était déjà Premier ministre. Très lié au Serbe Milošević à ses débuts, il s’en détache au milieu des années 1990, militant pour l’autonomie du Monténégro dans le cadre d’une transition démocratique.
Ebranlé par des soupçons de trafic de cigarettes, il n’en reste pas moins le personnage-clé du pays, demeurant à la tête de l’Etat comme président de la République (1998-2002), puis comme Premier ministre : c’est sous son mandat qu’est organisé le référendum sur l’indépendance. Après s’être consacré au monde des affaires pendant deux ans, il est redevenu Premier ministre en février 2008.

Dejan Savićević (né en 1966)

Originaire de Podgorica, ce footballeur au pied gauche inoubliable a fait le bonheur du Milan AC dans les années 1990, remportant trois titres de champion d’Italie, tout en étant sélectionné 56 fois en équipe nationale. Idole du football monténégrin, il a monté, une fois retraité, les échelons de la Fédération monténégrine de football jusqu’à en devenir le président en 2004.

Lire la suite du guide