Mosquée - Istanbul

Mosquée – Istanbul

Les mosquées occupent une place privilégiée dans l’architecture turque. Deux mots d’origine arabe turcs désignent cet édifice : cami et mesjit. Le premier désigne le sanctuaire où se déroule la prière solennelle du vendredi ; le second est utilisé pour des mosquées de moindre importance.
Généralement, la mosquée se compose d’une salle de prière ouvrant sur une cour entourée de portiques. Dans le centre de la cour se trouve une fontaine destinée aux ablutions rituelles qui précèdent la prière. La salle de prière est centrée sur une petite niche (mihrab) richement décorée et qui indique la direction de La Mecque. Près d’elle se trouve un escalier-chaire (mimber) dans lequel prend place le prédicateur, le vendredi, jour de la prière solennelle. Dans les mosquées impériales, une sorte de kiosque, aux ornements somptueux, marquait la place réservée au souverain.
Un ou plusieurs minarets, attenant à la mosquée, servent au muezzin pour l’appel à la prière. Aux mosquées d’époque ottomane sont généralement annexés de vastes ensembles dont l’architecture s’harmonise avec celle du sanctuaire : medrese (école religieuse), imaret (salles et cuisines) et hammam (bains).
On distingue trois principaux types de mosquées en Turquie :

  • – Les mosquées à piliers, d’origine arabe, qui comportent un toit de bois supporté par des piliers ou des colonnes. Un excellent spécimen de cet ancien type est la mosquée Alaeddin à Konya dont le toit est supporté par quarante-deux colonnes antiques à chapiteaux romains ou byzantins. L’exemple le plus ancien d’évolution d’une grande mosquée est l’Ulu Cami de Bursa, couverte de petites coupoles reposant sur quatre rangées de piliers cruciformes, qui remplacent la charpente. Cette mosquée commencée en 1379 fut achevée en 1421.
  • – Les premières mosquées ottomanes dont les plus anciennes se trouvent à Bursa et Edirne. La Yesil Cami (mosquée verte) de Bursa, de 1424, construite selon un plan en T renversé, se compose de deux salles rectangulaires surmontées chacune d’une coupole qui repose uniquement sur un tambour hexagonal. La mosquée de Beyazit II à Edirne a été construite sur le type de celle de Bursa. Précédée d’un portique à colonnes, recouvert par des coupoles, elle comprend des dépendances : écoles, hôpitaux, cuisines et bains.
  • – Les mosquées à dôme central. Après la prise de Constantinople, les Turcs étudièrent les différentes réalisations des architectes byzantins et empruntèrent leur type de construction pour édifier leurs mosquées. Aya Sofya (Sainte-Sophie) leur servit de prototype. S’inspirant des dômes byzantins, le grand architecte Sinan, qui a étudié en Italie, renouvela les conceptions architecturales turques et construisit un grand nombre d’édifices. Ses deux plus belles réalisations sont la mosquée Selimiye d’Edirne (1569-1575) et la mosquée Süleymaniye d’Istanbul (1550-1557).

Visite des mosquées

 
Mosquée  Sultanahmet - Istanbul

Mosquée Sultanahmet – Istanbul

En Turquie, contrairement aux règles de beaucoup d’autres pays musulmans, la visite des mosquées est libre. Il convient toutefois de respecter les règles suivantes : entrer pieds nus (les chaussures se déposent à l’entrée), ne pas porter de vêtements qui laissent voir les jambes, ne pas parler à haute voix. En règle générale, mieux vaut ne pas y aller pendant les offices, notamment le vendredi matin. Il est parfois demandé de revêtir un léger manteau à l’entrée.

Lire la suite du guide