Achats et artisanat

L’artisanat est varié et, en général, de bonne qualité. Certaines pièces ont pour caractéristique principale la rusticité, qui leur donne un attrait particulier. Evidemment, il vaut mieux acheter sur les marchés et dans les petits villages, plutôt que dans les grandes villes ou complexes touristiques.
Les bazars tenus par des Indiens affichent aussi des prix intéressants et, généralement, on peut espérer y réaliser les meilleures affaires. Mais, attention, les prix annoncés sont presque toujours élevés, patience et discussion serrée seront indispensables.

La broderie

Nappes et centres de table, napperons, vêtements se fabriquent principalement à La Orotava, Los Realejos, Granadilla (Ténérife), Agüimes, Galdar et Moya (Grande Canarie). Las Brenas, Fuencaliente, Mazo et Santa Cruz (La Palma), à Hermigua (La Gomera) et à Puerto del Rosario (Fuerteventura).

La soie

Elle se travaillait autrefois un peu partout et actuellement le centre le plus important se trouve à El Paso, à La Palma.
L’élevage des vers à soie se fait sur place ainsi que la fabrication des fils. On peut acheter des foulards, châles et vêtements.

Le tissage

Il s’effectue à partir de fines bandes de couleur taillées dans des pièces de tissu puis tordues et tissées sur un métier.
A Taganana, Ténérife, se confectionnent des sacs ; à Mazo, La Palma, besaces et tapis ; à Hermigua et Valle Gran Rey, La Gomera, torchons rayés, à losanges ou avec reliefs.

La vannerie

En paille, roseau, rotin ou osier, on trouve toutes sortes de sacs, paniers avec et sans couvercle, panières… sont aussi fabriquées des nasses très résistantes pour les pêcheurs. A La Guancha, La Orotava, Los Realejos, Buenavista (Ténérife), Ingenio (Gran Canaria), Brena Baja et Mazo (La Palma). De jolies cages à oiseaux se font à Icod et San Andrés (Ténérife).

La poterie

Reprenant la tradition guanche, ces terres cuites sont faites entièrement à la main.
On les trouve à El Cercado et Chipude (La Gomera), Hoyo de Mazo (La Palma), et à Puerto del Rosario (Fuerteventura).

Le bois

Le timple est un très bel instrument de musique typiquement canarien. Les plus beaux se trouvent à Teguise (Lanzarote).
Egalement de très belles reproductions en miniature de balcons typiques, meubles, etc., à Los Realejos et La Orotava (Ténérife).

Le couteau canarien

Tous les paysans ont leur cuchillo canario dans la poche. Il est beau et décoratif mais aussi utile. A Hermigua (La Gomera), Brena Alta (Grande Canarie) et Buenavista (Ténérife).

Les cactus

En repartant, vous pourrez acheter à l’aéroport un superbe cactus pour 30 €, mais il sera encore moins cher si vous faites une halte dans une pépinière lors de vos balades.

Arrivée

Tous les aéroports sont à taille humaine, certains comme celui de Lanzarote sont même conviviaux. Dans chacun d’eux peuvent se louer des voitures.

Casinos

A Ténérife et Grande Canarie, l’ambiance est cosmopolite. Prenant d’assaut les casinos dès l’ouverture, les joueurs se mesurent à tous les jeux de hasard y compris les fameux « bandits manchots ».

Circulation

On circule bien sur le réseau routier et, sauf exception, en ville. Il faut savoir que la réglementation, tant pour le stationnement que pour les limitations de vitesse (120 km/h sur les autoroutes, 100 km/h sur les nationales, 50 km/h en ville) est rigoureusement appliquée par les Canariens.
Attention aux excès de vitesse, la police est très vigilante et impitoyable.

Cuisine et boissons

La cuisine canarienne est appétissante, relevée sans emporter la bouche et très parfumée (poivre, cannelle, coriandre, cumin, safran, piments). Le poisson est, bien entendu, très répandu. Servi en général grillé, il est accompagné de mojo et papas arrugadas.
Le mojo est une sauce typiquement canarienne en deux versions : vert et rouge.
Les papas sont de petites pommes de terre, rondes et très savoureuses, cuites avec la peau dans un peu d’eau et beaucoup de sel. Généralement, on les mange trempées dans le mojo.
Le gofio est une farine de froment d’orge ou de maïs mélangée avec de l’eau, qui accompagne certains plats. Sucré et mélangé avec du lait, il est aussi un dessert.
Les vins de l’archipel sont délicieux, particulièrement ceux de Lanzarote, et ceux de La Palma, tous deux des malvoisies. Les Canaries fabriquent également une bière blonde et légère, La Dorada, servie en bouteille ou à la pression.

Drogue

Les grands pôles touristiques attirent les trafiquants et les consommateurs mais une chasse sans pitié est faite aux dealers.

Duty free

L’alcool, le tabac, les spiritueux d’importation, matériel électrique, appareils photo et vidéo, montres et parfums sont vendus hors taxes dans les boutiques et bazars des villes ainsi que dans les centres commerciaux des complexes touristiques.
Les boutiques des aéroports et celles des bateaux qui font les liaisons inter-îles pratiquent des prix intéressants.

Eau

Toutes les îles sont très pauvres en eau. L’eau du robinet est potable bien que fortement chlorée parce que désalinisée. Elle peut provoquer des douleurs d’intestins aux personnes sensibles. Ainsi, il est recommandé de boire de l’eau minérale, plate ou gazeuse.

Electricité

220 volts dans toutes les îles sauf dans les anciennes constructions, où le courant est de 110 volts.

Hébergement

Les hôtels et appart-hôtels sont nombreux, de catégories variées et à tous les prix. Le concept des gîtes ruraux est en train de se développer sous l’appellation Turismo rural, géré par une association du même nom : callejón de Ordaiz, Hermigua, tél. : 922 144101.

Heure locale

Il y a une heure de décalage toute l’année. Quand il est midi en France, il est 11 heures aux Canaries.

Horaires d’ouverture

Les horaires d’ouverture pour les magasins sont en général de 9 h à 13 h 30 et de 16 h à 20 h. Cependant dans les stations touristiques, l’ouverture est généralement de 9 h à 20 h sans interruption.
Les banques et postes ouvrent de 8 h 30 à 14 h, du lundi au vendredi.
La plupart des musées appliquent leurs propres horaires mais théoriquement ils sont ouverts de 9 h à 19 h, sauf le lundi.

Informations touristiques

Des centres d’informations touristiques se trouvent dans les capitales et les grands centres touristiques. Lanzarote : Arrecife, calle Blas Carrera Felipe – Parque Municipal.
Fuerteventura : Puerto del Rosario, calle 1° de Mayo n° 33.
Grande Canarie : Las Palmas, calle León y Castillo n° 17.
Ténérife : Santa Cruz, Plaza de Espana. La Gomera : San Sebastian, calle del Medio n° 20.
El Hierro : Valverde, calle Licenciado Bueno n° 3.
La Palma : Santa Cruz, calle O’Daly n° 22.

Jours fériés

1er janvier : jour de l’An (año nuevo).
6 janvier : Epiphanie (Los Reyes Magos).
2 février : Chandeleur (Romería à Candelaria).
19 mars : Saint-Joseph (San José).
Jeudi saint et Vendredi saint(Jueves Santo, Viernes Santo), veille de Pâques (Semana Santa).
1er mai : fête du Travail (día del Trabajo).
30 mai : fête des îles Canaries.
1er dimanche de juin : Corpus Cristi, Fête-Dieu.
25 juillet : Saint-Jacques, patron de l’Espagne (Santiago).
15 août : Assomption (La Asunción) et fête de Notre-Dame de la Candelaria (Nuestra Señora de la Candelaria), patronne des Canaries.
12 octobre : fête nationale.
1er novembre : Toussaint (Día de todos los Santos).
6 décembre : anniversaire de la Constitution espagnole.
8 décembre : Immaculée Conception (La Immaculada Concepción).
25 décembre : Noël (Navidad).
Les fêtes des patronnes et patrons locaux peuvent être jour férié dans les villes concernées.

Langue

Les Canaries font partie de l’Espagne et la langue officielle est l’espagnol. Dans les hôtels et centres touristiques, l’anglais et l’allemand sont parlés couramment, le français un peu moins.

Médias

Pratiquement chaque île a son journal : El Día, Jornada Deportiva, Diario de los Avisos, La Provincia, Canarias 7, La Gacete de Canarias…
Presque toute la presse internationale est distribuée dans les capitales et les centres touristiques le lendemain ou le surlendemain de leur parution.
La télévision est la même qu’en Espagne, avec cinq chaînes, plus les chaînes privées canariennes, au nombre de cinq également. Les grands hôtels sont câblés et captent les chaînes étrangères par satellite.

Naturisme

Le naturisme est pratiqué aux Canaries dans des endroits désignés et en toute simplicité sur les plages reculées et isolées.
Camps de naturistes officiels sur l’île de Lanzarote : Apartamentos Castillo de Papagayo et à Malo.
Fuerteventura : Playa de Cotillo, playa de Jandia et Playa de Corralejo. Grande Canarie : Cañada de la Penca (Maspalomas), Playa del Ingles. Ténérife : Playa de Tejita, Playa las Gaviotas.

Photos – Films

On trouve aux Canaries des pellicules et films standard moins chers que chez nous. Utiliser du 100 asa.

Poste et communications

Les cabines téléphoniques sont nombreuses et fonctionnent au moyen d’une carte que l’on peut se procurer dans les bureaux de tabac et à la poste (tarjeta de teléfono). Cartes de 1 000 unités et 2 000 unités.

Pour appeler la France : 00 33 suivi du numéro du correspondant, sans faire le 0.
Pour appeler la Suisse : 00 41 suivi du numéro du correspondant.
Pour appeler la Belgique : 00 32 suivi du numéro du correspondant.
Pour joindre les Canaries depuis l’étranger, composez le 00, suivi de l’indicatif téléphonique de l’Espagne, le 34. Composer ensuite l’indicatif de l’île (928 ou 922).
L’envoi du courrier vers l’étranger fonctionne assez bien, il faut compter une huitaine de jours environ pour l’acheminement. Les timbres, en général très beaux, sont en vente à la poste, dans les bureaux de tabac, supermarchés et réception des hôtels. Le tarif d’affranchissement pour l’Europe est de 0,70 €.

Pourboires

Dans les cafés et restaurants l’addition tient compte du service mais il est habituel de laisser un pourboire représentant environ 10 % de la note.
Attention à la TVA espagnole (IVA), elle n’est pas toujours incluse dans les prix mentionnés sur la carte. Il vaut mieux se renseigner pour éviter toute mauvaise surprise.

Romería et Verbena

La Romería est une fête en l’honneur de la Vierge ou d’un saint patron. La statue est portée en procession, dans la ville ou le village, parée de ses plus beaux ornements. La fête se termine en musique par un bal populaire ou des chants.
Il y a des romerias toute l’année. Se renseigner auprès de l’office du tourisme.
La verbena est plus une sorte de kermesse qui se termine, elle aussi, par un bal populaire très animé.
En vous promenant dans les villes et villages, soyez attentif et tendez l’oreille, vous entendrez peut-être des chants, partie intégrante de la fête.

Routes

Ténérife et Grande Canarie ont des autoroutes. Le réseau routier principal est excellent, le réseau secondaire tout à fait praticable et les pistes, parfois bien endommagées, méritent que l’on prenne un peu plus de temps car elles traversent presque toujours des endroits fabuleux.

Sécurité

Comme dans tous les lieux touristiques du monde une certaine attention s’impose.
Il est recommandé de ne rien laisser en évidence dans les voitures. Les hôtels mettent presque toujours des coffres à la disposition de leurs clients.
Police, pompiers et ambulances ont un numéro différent dans chaque île ; ces numéros se trouvent sur un dépliant à se procurer à l’hôtel ou à l’office du tourisme.

Sieste

Ce moment de repos dans la journée est sacro-saint et plus spécialement l’été. Entre 14 h et 16 h, inutile d’essayer de rencontrer quiconque… évitez même de faire du bruit et, pourquoi pas, faites-la aussi !

Soleil

Une peau encore plus bronzée, oui… mais en toute sécurité ! Un mois à quinze jours avant le départ, préparez efficacement votre peau avec un complément nutritionnel aux caroténoïdes et à la vitamine E.
Accélérant le bronzage, tout en minimisant les effets néfastes du soleil, il prolonge même le hâle une fois les vacances terminées ! Lors des expositions, n’oubliez pas les précautions d’usage : une crème à l’indice de protection élevé, des lunettes anti-UV, un chapeau ou une casquette.

Sports

Les Canaries sont l’éden de presque tous les sports : les alizés favorisent la voile et la planche à voile, les amateurs de pêche en haute mer pourront espérer prendre un grand marlin bleu, les paradis sous-marins attendent les passionnés de plongée, les inconditionnels du golf trouveront « terrains à leurs clubs » mais aussi, et surtout, l’honneur revient à la marche et la randonnée ; des centaines de sentiers balisés pour tous les niveaux permettront à tous de découvrir la merveilleuse nature de ces îles.

Tapas

Tout comme en Espagne, il est possible de se régaler de ces petites portions de jambon, poulpe, chorizo, omelette, poisson. Goûter une portion de pata asada(jambon canarien), semblable à un jambon au torchon, mais beaucoup plus fin.
Accompagné d’un verre de vin et d’autres tapas, c’est un excellent apéritif.

Transports intérieurs

En bus

Toutes les îles ont un réseau d’autobus (guaguas) formidable. Ils s’arrêtent partout et passent à heures régulières. Une gare routière se trouve dans les principales villes. Ce moyen de locomotion est vraiment très agréable, peu onéreux et permet d’être en contact avec cette sympathique population.

En bateau

Les îles sont reliées entre elles par des ferries ou des jet foil, plus rapides. Transmediterranea est la compagnie nationale et assure de nombreuses rotations inter-îles.

Renseignements et réservations aux Canaries : Calle León y Castillo-Primo de Rivera, plaza de Mister Jolly, 35008 Las Palmas de Gran Canaria. Tél. : 928 474 482.
Renseignements et réservations à Paris : Iberrail, 57, rue Chaussée d’Antin 75009 Paris, tél. 01 40 82 63 63 et 01 42 81 27 27.

 

Temps de trajet entre les îles en ferry

Playa Blanca (Lanzarote)/Corralejo (Fuerteventura) : 35 minutes
Puerto del Rosario (Fuerteventura)/ Las Palmas (Grande Canarie) : 8 heures, le trajet se fait la nuit.
Las Palmas (Grande Canarie)/Santa Cruz (Ténérife) : 1 h 20.
Puerto de los Cristianos (Ténérife)/ San Sebastian (La Gomera) : 1 heure
San Sebastian (La Gomera)/Puerto de la Estaca (El Hierro) : 3 heures.
San Sebastian (La Gomera)/Santa Cruz de la Palma (La Palma) : 3 heures.
Nous déconseillons d’effectuer le trajet El Hierro vers La Palma car c’est une véritable aventure : 12 heures !

Taxis

Mieux vaut se déplacer en taxi à Las Palmas car la ville est très étendue, la circulation dense, les sens uniques à faire perdre la tête et le compteur ne tourne pas bien vite.

Location de voitures

Louer une voiture est le meilleur moyen pour visiter les îles en toute liberté. Ne pas oublier votre permis de conduire. Par ailleurs, si vous souhaitez vous déplacer d’une île à une autre, sachez qu’une voiture de location ne peut pas embarquer sur un ferry.

Usages et politesse

Les Canariens sont extrêmement courtois et feront l’impossible pour vous renseigner ou vous rendre service. Pour assister à un office religieux, les femmes couvriront leurs épaules et les hommes porteront un pantalon long.

Combien ça coûte ?

(prix indicatifs)
Un café solo1,50 €
Une bouteille de vin blanc de Lanzarote El Grifo  .8/10 €
Une pochette de churros (beignets)1 €
1 litre de sans-plomb1,10 €
Location d’une voiture pour la journée35 €
Un trajet en bus d’Arrecife à Playa Blanca2 €

[one]

Vidéos des Canaries

Galerie canaries-guide does not seem to have any videos.
[/one] [divider] [one]

Les derniers articles

[posts per_page= »3″ cols= »3″ cats= »145″ excerpt_length= »200″ read_more= »true » meta= »false » pagination= »false » title_size= »20″ image_width= »200″ image_height= »200″] [/one] [divider] [one]

Voyage aux Canaries sur Pinterest

[alpine-phototile-for-pinterest src= »board » uid= »tangkavoyages » board= »voyage-aux-canaries » imgl= »fancybox » pinit= »1″ dl= »1″ dlstyle= »small » style= »cascade » col= »4″ size= »75″ num= »25″ shadow= »1″ border= »1″ highlight= »1″ curve= »1″ align= »center » max= »100″]
[/one] [divider]