île de la Réunion : en pratique

Le b.a.-ba de l’ABC à la Réunion

Achats et artisanat

L’art du tressage des feuilles de vacoa ou des lianes de chèvrefeuille donne depuis longtemps des objets usuels de grande qualité, comme des paniers, des sacs, des nattes ou des chapeaux. L’art populaire le plus original demeure néanmoins la broderie de Cilaos qui affirme chaque jour la finesse de sa technique des « Jours de Cilaos » développée au début du XXe siècle et qui produit nappes et napperons, très recherchés par les amateurs de linge de maison fin.
Sur les marchés forains, on trouvera aussi une grande quantité d’épices, de thés, de plantes médicinales, de vanille bien sûr, d’essences (vétiver, géranium…), de rhums arrangés, contenant des fruits en macération, de punchs de fabrication locale et également de nombreux objets venant de Madagascar (boîtes incrustées, tableaux en paille de riz, pierres, objets en bois sculpté, jeux du solitaire…).
On découvrira aussi dans les magasins de souvenirs des vidéos offrant de splendides images de l’île, des CD-Rom consacrés à la vie et à l’histoire de la Réunion et bien sûr des cassettes de séga et de chansons de la Réunion.

Arrivée

Pas de formalité spécifique à l’arrivée à l’aéroport Roland-Garros que tous les habitués continuent d’appeler Gillot. Comme pour toute arrivée en France, il suffit de présenter une pièce d’identité.

Banques

Département français d’outre-mer aidant, la corvée du change est épargnée aux touristes européens et la plupart des banques métropolitaines ont des agences partout sur l’île. Les distributeurs automatiques de billets (« gabiers » en créole), acceptant la majorité des cartes de crédit (Visa, Mastercard, Eurochèques…), permettent de retirer des euros 7 j/7 et 24 h/24. Il est courant d’utiliser les cartes de crédit (Carte bleue, Visa, Master card, Diner’s Clubs, Eurocard, American Express…) dans les boutiques et les restaurants.

Cartes

Avant de partir en vacances, pensez à acheter une carte détaillée qui vous sera très utile durant votre voyage. Vous trouverez sur place de nombreuses cartes IGN, notamment de randonnée, très précises. Blay-Foldex propose aussi plus de 100 cartes routières et touristiques, pour toutes les destinations en France et dans le monde. Vous pouvez acheter les cartes Blay-Foldex dans les principales librairies.

Cuisine et boissons

Cuisine

La cuisine réunionnaise est l’une des plus savoureuses du monde, succulent mélange des cuisines africaine, asiatique, française et indienne.
Le plat national est le cari à base de poulet, de poisson, de canard, de porc, etc., cuisiné avec des oignons, des tomates et du curcuma, accompagné de rougails (préparations pimentées à base de tomates, d’œufs, de cacahuètes, etc.), d’achards (citrons ou légumes en condiments), de brèdes (feuilles de choux de Chine ou de romaine sauvage cuites à la vapeur), de grains (haricots rouges ou lentilles) et, naturellement, de riz blanc en très grosse quantité. Impossible de manquer les samoussas (petits pâtés triangulaires à la viande, au poisson ou aux légumes, frits dans l’huile) ou les bouchons (bouchées à la viande ou à la crevette enrobées de pâte de riz et cuites à la vapeur), trempés dans de la pâte de piment et de la sauce de soja, qui se dégustent à toute heure de la journée.
Côté fruits, c’est l’opulence : mangues, avocats, pamplemousses, citrons, goyaves, fruits de la passion, bananes, et surtout ananas, remarquablement sucrés, et litchis, les meilleurs du monde, qui se dégustent hélas uniquement en décembre.

Boissons

Ici comme aux Antilles, le rhum est roi, qu’il soit arrangé (aux litchis, à la vanille, à l’ananas…) ou pur (dans une petite fiole appelée « pile plate », bientôt supprimée de la vente). Et puis il y a l’incontournable Dodo, appelée généralement « Bière Bourbon » par les touristes. Enfin, outre les délicieux jus de fruits frais proposés sur les marchés, la ville de Cilaos produit une excellente eau gazeuse, ainsi qu’un vin plutôt corsé…

Cyclones

Si vous êtes à La Réunion entre décembre et mars, vous n’y couperez probablement pas. Les alertes cycloniques n’épargnent pas l’île, même si Madagascar ou Maurice sont beaucoup plus vulnérables, comme l’a confirmé Ivan, en février 2008, ce cyclone qui n’aura été qu’une menace pour La Réunion, mais un véritable traumatisme pour Madagascar.
Pas de panique toutefois : à La Réunion, l’information est extrêmement bien relayée en cas de pré-alerte. On est ainsi facilement informé sur les trois niveaux d’alerte (veille, orange et rouge) et sur ce qu’il convient ou pas de faire. Si l’on n’a ni la radio, ni la télé et pas de voisin, il suffit d’appeler le point cyclone au 08 97 65 01 01.

Eau et électricité

L’eau est partout potable et le courant est de 220 volts, prises françaises naturellement.

Filaos

C’est l’arbre symbole des plages de l’océan Indien. Il accueille les baigneurs à l’ombre de ses branches chargées de fines aiguilles qui produisent dans le vent un doux sifflement musical caractéristique.

Hébergement

Si le littoral fourmille d’hôtels balnéaires de types à la fois classiques et variés, l’intérieur de l’île regorge de gîtes ruraux, de chambres et de tables d’hôtes, ainsi que de fermes-auberges ou de gîtes de montagne. Pour tous les hébergements et loisirs dans les Hauts, s’adresser à la Maison de la Montagne et de la Mer (tél. : 0262 41 39 67).

Hélicoptère

Ne pas hésiter à prendre de la hauteur, et si on ne doit qu’une seule fois dans sa vie s’offrir un tour en hélicoptère, c’est à la Réunion qu’il faut le faire. Trou de fer, cirques, volcan, lagon…, la litanie de sites naturels tous aussi spectaculaires les uns que les autres constitue la garantie d’un spectacle véritablement inoubliable.

Heure locale

Par rapport à la France, le décalage horaire est de + 3 h en hiver et de + 2 h en été.

Horaires d’ouverture

Les boutiques ouvrent de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 18 h, du lundi au samedi ; les bureaux de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h, du lundi au vendredi ; et les banques de 8 h à 16 h du lundi au vendredi.

Informations touristiques

Toutes les régions de l’île (Nord, Ouest, Sud, Est, plaines, cirques) possèdent un office de tourisme parfois doublé d’un syndicat d’initiative ou d’une maison du tourisme. Ces organismes sont tous regroupés sous la bannière de la Fédération réunionnaise des offices de tourisme et syndicats d’initiative.
Le réseau des bornes interactives Guétali, installées dans les principaux pôles touristiques, permet de s’informer sur ce qu’il faut voir, faire et découvrir. Chaque borne peut en outre répondre à des réponses précises si l’on cherche un renseignement sur un restaurant ou un hébergement. Les informations sont mises à jour quotidiennement.

Jours fériés

Ce sont les mêmes qu’en France métropolitaine, auxquels s’ajoute l’Abolition de l’esclavage (appelée « fête caf ‘ ») le 20 décembre.

Langue

Le français est la langue officielle et administrative mais il serait dommage de ne pas profiter d’un séjour à la Réunion pour apprendre quelques mots de créole en parlant avec les Réunionnais de souche.

Marché

C’est un endroit coloré où l’on respire l’âme réunionnaise faite de parfums de fleurs, de fruits et d’épices. Les marchés se tiennent deux à trois fois par semaine dans la plupart des grandes villes dont certaines ont leurs spécialités (légumes à Sainte-Clotilde, au Chaudron et à Saint-Denis, fruits à Saint-Paul, poissons à Saint-Pierre…). Pour les souvenirs, il faut aller aux marchés forains de Saint-Denis, le plus grand, ou de Saint-Pierre.

Médias

Outre la plupart des magazines et quotidiens métropolitains qui parviennent avec un jour ou deux de retard, on trouve trois quotidiens locaux : le Journal de l’îlele Quotidien et Témoignages. Sur le petit écran, deux chaînes se concurrencent : l’une, publique, RFO, que les Créoles appellent Télé Réunion, et l’autre, privée,Antenne Réunion, qui reprend en partie les programmes de TF1.
Sur les ondes, la lutte est la même entre RFO (appelée cette fois « Radio Réunion ») et Free-Dom, l’incontournable libre-antenne : c’est le pouls de La Réunion, la radio des coups de gueule et des coups de cœur, celle qu’il faut appeler si vous perdez votre chien, ou si l’on vous vole votre porte-monnaie. Elle rapproche les gens seuls, la nuit et donne la parole à tous, au risque d’être taxée de populiste. Lancée en 1981, comme toutes les radios libres du pays, Free-Dom remplit aujourd’hui une véritable mission de service public.
Enfin, à signaler, l’incontournable www.clicanoo.com.

Météo

Avant de partir à la plage ou en randonnée dans les cirques, il est préférable de consulter le temps en direct, 24 h/24, en appelant le 08 92 68 08 08 – une actualisation est réalisée toutes les heures – ou en surfant sur Internet : www.meteo.fr (rubrique outre-mer, Réunion). Ce site offre des images satellites particulièrement impressionnantes en période de cyclone.

Photo/Vidéo

N’oubliez surtout pas vos appareils photo et caméscopes numériques car l’île de la Réunion, surnommée l’île à grand spectacle, vous en mettra plein les yeux et il serait regrettable de ne pas en conserver quelques souvenirs, ne serait-ce que pour les partager avec vos amis et familles. Prenez suffisamment de cartes mémoires ou pensez à emporter un disque dur de sauvegarde.
N’oubliez pas de prendre un petit caisson sous-marin pour vos incursions dans le lagon ou un sac étanche si vous vous destinez au canyoning (www.photo-denfert.com).

Poste et communications

La poste française fait diligence à la Réunion ; avec un peu plus de soleil qu’en métropole et avec l’excuse de l’éloignement, le courrier mettra de trois à cinq jours pour parvenir en métropole (timbrage standard). En ce qui concerne le téléphone, la numérotation locale à dix chiffres débute toujours par l’indicatif 0262 pour les numéros standard et 0692 pour les numéros de téléphone mobile.
Pour appeler La Réunion depuis la métropole, ou vice versa, faire le numéro directement. Pourquoi mettre un indicatif puisque vous êtes en France ? Sachez que les bureaux de tabac-presse délivrent des cartes prépayées (Alizées, notamment) qui vous permettent de téléphoner environ 5 h… pour 10 € !
Les mobiles, eux, se connectent automatiquement au réseau local, mais n’oubliez pas que votre opérateur métropolitain se paiera allègrement sur les communications que vous passerez ou recevrez sur l’île. Si vous y êtes pour plusieurs semaines, n’hésitez pas à acheter une carte chez un opérateur de mobile français. Pour une dizaine d’euros, vous obtiendrez un numéro local, et vous n’aurez qu’à recharger votre compte régulièrement.
Pour les accros du web, pas de souci. Vous en trouverez un peu partout.

Pourboires

Comme en métropole, le pourboire, qui vient en supplément du service compris payé lors de l’addition, est laissé à l’appréciation de chacun.

Randonnée

La Réunion est le pays de la randonnée par excellence. Simples amateurs ou vrais sportifs, tous les programmes, tous les circuits sont à leur disposition. Plus de 1 000 km de sentiers balisés et deux GR (sentiers de grande randonnée) conduisent à la découverte de l’île et de ses sites naturels inoubliables. Ces randonnées s’adressent à tous les types de marcheurs. Veillez toutefois à respecter certaines règles de sécurité incontournables, notamment pendant la saison des pluies. Pour cela, un numéro facile à mémoriser. Allo Sentiers (tél. : 0262 37 38 39).

Requins

Prétendre qu’ils n’existent pas à la Réunion serait mensonger mais les accidents sont très rares et concernent essentiellement les chasseurs sous-marins. Mais n’ayez crainte, ils n’attaquent jamais les nageurs. Si vous faites du surf, des consignes strictes sont à respecter : proscrire les sessions après de fortes pluies, éviter les spots déserts et ne jamais se mettre à l’eau à l’aube ou à la tombée de la nuit.

Rhum

Industriel ou agricole, blanc ou vieux, nature, arrangé ou transformé en punch coloré et fruité, le rhum de la Réunion compte parmi les meilleurs du monde. Un savoir-faire que l’on découvre à travers les visites de distilleries, comme celle de Savana à Saint-Paul, celle de la Rivière du Mât à Saint-Benoît ou celle de la famille Isautier à Saint-Pierre.

Sécurité

Le vol existe à la Réunion comme partout en France. Il convient donc de faire preuve de bon sens en évitant de provoquer les tentations par imprudence ou étourderie. En bord de mer, faire attention en se promenant dans les rochers ou sur les falaises, notamment par grand vent et mer formée. De même, il faut respecter les consignes de sécurité lors de la baignade, les courants ou les vagues pouvant être très forts en dehors du lagon.
Ne pas tenter de passer la barrière de corail à la nage et se renseigner sur les plages sauvages qui peuvent être fréquentées par les requins. En montagne, redoubler de vigilance lors des excursions, randonnées ou simples balades, même si elles ne présentent aucune difficulté, la plupart des sentiers ayant été tracés à flanc de montagne, de ravine ou de volcan. Le sol est souvent meuble (terre, cailloux ou scories) et glissant avec des passages rocheux en arêtes. Pour toutes les sections comprenant des parties aquatiques (cascades, bassins, rivières), il est nécessaire d’être vigilant côté météo, notamment en période de cyclone.

Sports

La Réunion est l’île des sensations sportives par excellence. On recherchera des sensations aquatiques en mer (ski nautique, plongée, planche à voile, surf, snorkelling, pêche au gros…) mais aussi sur terre (canyoning, rafting, nage en eaux vives), des sensations terrestres (randonnées à pied, à cheval, en VTT, golf, escalade…) ou des sensations aériennes (parapente, aile delta, parachutisme, chute libre).

Transports intérieurs

Il est presque inconcevable de ne pas louer une voiture à la Réunion si l’on veut vraiment découvrir ses splendeurs. Les agences de location sont nombreuses et proposent des véhicules pour tous les budgets. Le réseau routier est, en règle générale, excellent, sauf peut-être dans les cirques où les routes subissent des éboulements, notamment à la saison des pluies.
Il convient de toute façon d’être extrêmement prudent en conduisant, notamment dans les parties étroites et sinueuses dans la région des Hauts et par forte pluie. Toutes les villes sont reliées entre elles par un système de bus qui sillonnent l’île, les cars jaunes parcourant le littoral, les ti cars jaunes partant à l’assaut des hautes plaines. De nombreux services de taxi sont également disponibles, certains chauffeurs ayant même reçu une formation touristique (taxiteurs).

Usages et politesse

Même si les mœurs sont assez libres à la Réunion, la multiplicité des origines ethniques impose d’observer les comportements des gens autour de soi pour ne pas les choquer avec des tenues débraillées ou trop dénudées en dehors des plages. Et si l’on visite les divers lieux de culte, respecter les différentes croyances en adoptant un comportement adéquat.

Vacances

Département français, la Réunion bénéficie de vacances scolaires qui influent notamment sur la fréquentation des plages de l’île et le remplissage des avions.
Toussaint : de mi-octobre à fin-octobre
Eté austral : de mi-décembre à fin janvier
Printemps : 15 jours autour de la mi-mars
Pâques : de fin avril à mi-mai
Hiver austral : de mi-juillet à mi-août

Volcan

Attraction numéro un, notamment lorsqu’il est en éruption, (c’est-à-dire plusieurs fois dans l’année !), il est sous constante surveillance par l’Observatoire du volcan qui diffuse un bulletin quotidien sur l’activité sismique ou éruptive de la Fournaise.

Zamal

Il vaut mieux savoir que lorsque, à la Réunion, on propose du zamal, il ne s’agit ni plus ni moins que de cannabis, qui pousse dans les Hauts à l’abri des regards indiscrets. Omniprésent, bien qu’officiellement interdit comme sur tout le territoire de la République.

 

Combien ça coûte ? (prix indicatifs)

Bouchon et samoussa (la pièce)0,40 €
Bière Bourbon1€
Bouteille de rhum charrette6 €
Journée à thème à Cilaos avec un guide PEI                 .40 €
Plongée sous-marine50 €
Survol en hélicoptère de 35 min180 €€