4 - Se déplacer de ville en ville


Le Troodos : Vallée de la Marathasa, la chaîne du Troodos

Troodos 21 © Timelapsed

Ouverte sur le versant ouest du massif du Troodos, cette vallée fertile possède de nombreuses stations de villégiature et est réputée pour ses cerises. Les eaux thermales y abondent, notamment dans trois villages perchés à plus de 1 000 mètres d'altitude : Kalopanayiotis, Moutoullas et Pedoulas.

Les richesses de Chypre
Neuf églises, situées dans la montagne du Troodos, ont été inscrites au patrimoine culturel mondial par l'Unesco. Il s'agit de Stavros tou Agiasmati (près du village de Platanistassa) ; Panayia tou Arakou (Lagoudhera) ; Timiou Stavrou (Pelendri) ; Agios Nikolaos tis Stegis (Kakopetria) ; Panayia Podhitou (Galata) ; Asinou (Nikitari), sans doute la plus belle ; Agios Iaonnis Lampadistis (Kalopanayiotis) ; Panayia tou Moutoulla (Moutoullas) et l'église de l'Archangelos Michaïl (Pedoulas). Ces édifices possèdent des fresques particulièrement attachantes, traduction de la parole byzantine dans toute sa beauté et sa vérité.

Suivez le guide !
Juste aux abords de Kalopanayiotis, on peut flâner autour d'un lac artificiel empoissonné régulièrement. La pêche y est autorisée.

Kalopanayiotis
Les sources sulfureuses qui animent ce village introduisent à la visite d'une des plus célèbres églises de Chypre. En fait, un ensemble de trois édifices, deux églises et une chapelle, qui étalent leurs fresques datant du XIIIe au XVe siècle.

Eglise d'Agios Ioannis Lampadistis
Sur la route Lefkosia-Troodos, à 85 km de la capitale, prendre à gauche en direction de Kalopanayiotis. Ouvert tlj, horaires variables.
Dans l'église Saint-Jean, on découvre le tombeau d'un moine, mort aveugle à 25 ans et par la suite canonisé. L'une des plus importantes fêtes religieuses de la vallée se célèbre ici le 4 octobre, jour de la Saint-Jean selon le calendrier orthodoxe.

Moutoullas
A 2 km de Kalopanayiotis, en direction de Pedoulas.
Le village de Moutoullas, bâti en terrasses sur les pentes de la montagne, possède une tradition artisanale encore très vivace. Les habitants continuent, comme ils le font depuis des années, à travailler le bois. Notamment en confectionnant toutes sortes d'objets, mais aussi, spécialité de Moutoullas, des pétrins à pain, taillés dans des troncs d'arbres.

Eglise de la Panayia tou Moutoullas
Pas d'horaires d'ouverture. Demander la clé aux habitants de la maison voisine.
Cette petite chapelle consacrée à la Vierge est l'une des plus anciennes possédant un toit à double pente. Ses fresques datent de 1280.

Pedoulas
A 3 km de Moutoullas, en grimpant vers le sommet du Troodos.
Pedoulas est réputé dans toute l'île pour ses cerises, mais aussi pour son église.

Les villages à vin
Depuis l'Antiquité, l'île a toujours produit du vin. « Ce bon vin de Chypre », rimait Verlaine. Les villages à vin (Krasochoria) sont, naturellement, situés sur le versant sud du Troodos. On arrive à ces villages, où de nombreuses fêtes sont organisées à la fin de l'été, par la route Lemesos-Pafos, en tournant à droite après le village d'Erimi ou par la route Lemesos-Platres. Ces bourgs, où il fait bon vivre, portent les noms de Pachna, Koilani, Arsos et Omodos, avec son vieux monastère de la Sainte-Croix, et Vasa, avec ses maisons de pierres sombres aux toits de tuiles rouge foncé. Dans cette région, le village de Foini est célèbre pour sa poterie et pour son exposition privée consacrée à la viticulture, visible au musée local Pilavakio.

Eglise d'Archangelos Michaïl
Les visiteurs peuvent demander la clé aux habitants de la maison située juste à côté.
L'église de l'Archange-Saint-Michel date de 1474. Ses fresques sont animées par un éclatant saint Michel qui domine l'église par sa vivacité.

La route des monastères
De Pedoulas, on rejoindra le cœur du Troodos à Prodromos, puis Platres. Une immense forêt de pins s'étale sur les pentes des monts qui peuplent la montagne. L'odeur de l'écorce et des plantes sauvages embaume l'atmosphère. C'est sur ces routes, enneigées l'hiver, et où serpente la forêt, que se trouvent trois monastères parmi les plus célèbres de l'île.

Monastère de Kykko
A 13 km de Pedoulas, au bout d’une route, à 1 200 m d’altitude, en direction de l’ouest de l’île. Ouvert tlj de 10 h à 16 h de novembre à mai, de 10 h à 18 h de juin à octobre. Le monastère se visite en groupe.
Le plus fameux et le plus riche monastère de Chypre, et un des plus célèbres du monde orthodoxe, a été fondé au XIIIe siècle par un ermite. Plusieurs incendies ont, au cours des siècles, ravagé l’édifice. Il a donc été reconstruit à plusieurs reprises. Kykko possède une des trois icônes attribuées à saint Luc. Cette icône est aujourd’hui recouverte d’une feuille d’argent et enfermée dans un écrin en écailles de tortue et nacre, et placée sous un voile devant l’iconostase de la chapelle du monastère, dont le plafond est couvert de fresques. Dans la cour intérieure de l’édifice, les cellules des moines s’ouvrent sur une galerie dont les murs portent de superbes mosaïques. Le monastère possède un petit musée qui garde les reliques des temps passés, vases sacrés, croix serties d’or et chasses avec pierres précieuses.
La tradition et la modernité se mêlent à Kykko avec ses fresques d’hier, mais aussi celles d’aujourd’hui qui racontent la même histoire sainte, mais plus dépouillée et plus vivante. Le monastère reçut notamment la visite de la famille royale de Grèce et fut comblé d’offrandes par les tsars de la sainte Russie. Deux grandes fêtes religieuses sont célébrées à Kykko, l’une le 15 août et l’autre le 8 septembre, à l’occasion desquelles ont lieu des foires traditionnelles.
Le premier président de la république de Chypre, l’archevêque Makarios III, vécut dans ce monastère comme novice. Selon ses vœux, il est enterré à Throni, dans une grotte creusée au sommet d’une montagne, à 3 km de Kykko, près de son village natal de Panayia, d’où l’on domine toute l’île.

La vallée des Cèdres
Après la visite du monastère de Kykko, l'aventure attend ceux qui, non loin de là, empruntent les sentiers sauvages de la vallée des Cèdres. A partir du monastère, il faut suivre sur cinq kilomètres la route qui mène à Tsakistra. Sentiers et chemins se perdent dans cette forêt qui est certainement la dernière au monde à offrir une telle promenade parmi des arbres menacés, et qui ne sont plus qu'un souvenir au Liban voisin. Ici, dans le silence, deux cent mille arbres protégés s'étalent sur des hectares et attendent le randonneur. Avant le village de Tsakistra prendre, à gauche, vers Stavros, Tis Psokas. Autour de cette station forestière vit le mouflon de Chypre, une espèce caprine unique.

Monastère de Trooditissa (la Vierge du Troodos)
A 5 km au nord-ouest de Platres et à 40 km de Lemesos, sur la route Platres-Prodromos et à 1 400 m d'altitude. Fermé au public.
Ce monastère, fondé au XIIIe siècle et reconstruit au XVIIIe après plusieurs incendies, possède de nombreuses icônes dont une Vierge recouverte de feuilles d'argent. Il possède encore une ceinture de cuir, la sainte ceinture, cousue de plaques d'argent. Selon la tradition, toute femme stérile l'ayant ceint devrait, après des prières de supplications, pouvoir enfanter. Une grande fête religieuse avec foire traditionnelle y est célébrée le 15 août.

Monastère de la Mesa Potamos
En venant de Platres sur la route qui conduit à Moniatis en direction de Lemesos.
Ce monastère est désaffecté, mais il est situé dans un paysage idyllique auprès d'une cascade. Idéal pour se reposer et se détendre.

La chaîne du Troodos

La chaîne du Troodos commence à l'ouest, aux villages de Panagia et de Pomos, dans la région de Pafos, traverse le centre de l'île, se termine à l'est à Stavrovouni dans la région de Larnaka et descend, au sud, jusqu'aux portes de Lemesos. Ses sommets les plus élevés sont Chionistra (mont Olympe, 1 952 m), Papoutsa (1 554 m), Kionia (1 423 m), Tripylos (1 362 m) et Kyllos (1 318 m). Ce nom de Troodos désigne également la région qui se trouve directement autour de la station estivale du même nom. Le caractère particulier de la flore est dû en grande partie aux conditions écologiques créées par les reliefs élevés, la pluviosité, les températures et la nature du sol. On y trouve également des forêts millénaires de pins noirs et de cyprès.

Un parc national unique
Le parc national du Troodos se situe au centre de l'île, et couvre une surface de 9 337 hectares. Le massif est caractérisé par la présence de vastes forêts naturelles, une pluviosité relativement élevée (600-1 000 mm), une déclivité assez forte du terrain, ainsi qu'une géologie, une flore - 770 variétés de plantes ont été répertoriées - et une faune tout à fait particulières.
C'est dans cette chaîne que les rivières principales de Chypre, telles l'Ezouza, le Dhiarrizos, le Xeros, le Kouris, le Pediaios et le Yialias, prennent leur source. C'est la raison pour laquelle le Troodos a une si grande importance pour les ressources en eau de l'île.

Une curiosité géologique
Géologiquement, ce massif a acquis une importance mondiale. Cette zone ophiolitique - composée de roches éruptives - la mieux préservée du monde est étudiée par les scientifiques afin de comprendre comment la croûte océanique est née, il y a 90 millions d'années, au fond d'une immense mer appelée mer de Téthys par les géologues. Le long des sentiers, on peut observer des roches plutoniques, résultat de la cristallisation du magma qui a eu lieu entre 2 000 et 6 000 m au fond de l'océan.

Chapitre précédent Chapitre suivant