2 - Partir à Chypre


Avant de partir

Chypre © Graeme Churchard

La saison idéale pour voyager

L'été est très chaud et l'hiver, l'île est un peu engourdie. C'est donc au printemps et à l'automne que Chypre est la plus accueillante. La mer est très agréable et Chypre, fidèle à son surnom d'« île odorante », se couvre de fleurs. L'été, les visiteurs, très nombreux, envahissent les plages, et la chaleur est particulièrement pesante. Pour trouver un peu de fraîcheur, il faut gagner les monts du Troodos.

Tableau des températures moyennes

Mois Temp. diurne (maxi. en °C) Temp. de la mer (en °C) Jours de pluie
Janvier 16 17 9
Février 17 17 7
Mars 18 18 5
Avril 22 20 3
Mai 26 21 3
Juin 30 24 1
Juillet 32 26 1
Août 33 27 1
Septembre 31 26 1
Octobre 27 24 3
Novembre 22 21 4
Décembre 18 19 8


Boucler sa valise

Les hivers sont exceptionnellement doux et l'été se prolonge jusqu'au mois d'octobre. La température moyenne diurne dans les régions côtières atteint les 30 °C de juin à septembre. Janvier est le mois le plus froid avec une température moyenne de 16 °C dans les régions côtières. La température de la mer atteint 20 °C dès le mois d'avril et reste au-dessus de 20 °C jusqu'à fin novembre. Des vêtements légers sont conseillés de la fin avril à la fin octobre, mais il faut prévoir des vêtements plus chauds en cas d'excursion en montagne. Si l'on voyage de novembre à mars, prendre également des vêtements plus chauds car les sommets du Troodos sont souvent couverts de neige. La visite des églises et des monastères exige des tenues correctes. Pour les hommes, pantalon et chemise, pour les femmes, un vêtement cachant les genoux et le haut du buste. Pour les randonnées dans le Troodos, de bonnes chaussures sont à emporter.

Santé

Il n'y a aucune indication particulière, si ce n'est qu'il faut prévoir d'excellentes crèmes solaires car les brûlures peuvent être graves. Il existe de nombreuses pharmacies, très bien pourvues, et qui sont des mines de renseignements pour le visiteur malade. Tous les médecins ont été formés à l'étranger et parlent donc une seconde langue. Pour traiter les symptômes de diarrhées aiguës, prévoir un antidiarrhéique qui permettra, en complément d'un régime réhydratant, d'éliminer rapidement la gêne occasionnée. Pour apaiser piqûres d'orties ou d'insectes et coups de soleil, appliquer une crème appropriée, qui viendra à bout des démangeaisons gênantes. Enfin, contre le mal des transports (bateau, voiture, autocar et avion), mieux vaut anticiper et prendre avec soi un médicament antinauséeux et antivomissement.

Devise et budget vacances

Depuis 2008, l’unité monétaire est l’Euro, qui a remplacé la livre chypriote. La vie quotidienne n’est pas trop chère. On peut très bien déjeuner ou dîner dans une taverne à partir de 12 €. Attention toutefois, les prix des tavernes le long du front de mer à Larnaka, à Lemesos ou à Pafos sont plus onéreux, notamment l’été. Pour une chambre double dans un hôtel trois étoiles, compter au minimum 80 € et 46 € pour un deux étoiles. Le prix à la journée d’une voiture de location (sur la base d’une semaine) varie entre 37,5 et 44,5 €.

Choisir son voyage

A 4 h de vol de Paris, Chypre peut, et sait, accueillir le visiteur pour un séjour d'une durée qui peut varier entre un long week-end et trois semaines de vacances. Avec ses plages, ses musées, ses églises et une excellente infrastructure hôtelière, l'île possède de solides atouts pour satisfaire ses visiteurs. Mais Chypre, pour être vraiment découverte, demande du temps et de la curiosité. Plusieurs escapades peuvent donc être envisagées.

Un week-end prolongé
C'est l'idéal pour découvrir Lefkosia, capitale méconnue qui possède de bien beaux atouts culturels. A voir : le Musée archéologique, qui vaut celui d'Athènes, le musée des Icônes, à couper le souffle, avec, juste à côté la cathédrale Saint-Jean, et la maison de la fondation Leventis qui raconte l'histoire de Lefkosia. Toute la vie chypriote est là avec ses vestiges français et vénitiens, ses souvenirs de l'occupation turque et ses édifices byzantins. Avant le déjeuner, une balade près des remparts vénitiens qui ceinturent la vieille ville permet de découvrir, à la limite des quartiers anciens et de la cité moderne, l'activité dynamique de la capitale de l'île. Et pour s'immerger dans l'ambiance de la ville, rien ne vaut un déjeuner en terrasse dans une taverne de la vieille ville, à l'ombre de l'ancienne mosquée Omériyé.

Une semaine
Après bien sûr la visite de Lefkosia, faire une escapade au monastère de Machairas à 41 km au sud-ouest de la ville. Prendre la direction de Strovolos, quartier où se trouve la résidence du président de la République, puis traverser les riches villages agricoles, le domaine des abricotiers, de Deftera et de Pera, et, après un crochet au beau village de Fikardou, on arrive au monastère, niché dans une forêt de pins et de cyprès. Belles icônes et manuscrits anciens attendent le visiteur. La vue est superbe sur la plaine de la Mésorée dont Lefkosia est le cœur. A l'extrême ouest de l'île, il faut découvrir la région de Pafos. Là est la véritable Chypre avec ses plages, ses vestiges anciens, et la presqu'île d'Akamas, riche de nombreux trésors naturels. On pourra rêver, en découvrant cette presqu'île sauvage parcourue par des sentiers de randonnée, en s'arrêtant aux bains d'Aphrodite : la nature à l'état pur. C'est à Pafos même que les plus belles mosaïques de la Méditerranée orientale ont été trouvées et restaurées, dans la maison de Dionysos, la maison de Thésée et la maison de l'Eternité. Trois demeures romaines au bord de la mer. Et pour se reposer la vue et les jambes, une halte à la plage Coral Bay entre Pafos et la presqu'île d'Akamas sera largement méritée.

Trois semaines
Le temps de tout voir : plages, monastères, églises, musées et villages. De Pafos à Agia Napa et de Lemesos au Troodos avec une étape à Lefkosia. Des sites hors du temps comme Petra tou Romiou, berceau d'Aphrodite, ou les tombeaux de rois près de Pafos. Chypre n'a pas oublié que, dans l'Antiquité, elle était une île de désir, où la déesse de l'Amour attirait de nombreux pèlerins. Voir Chypre en trois semaines, c'est naturellement possible. Mais connaître l'île demande plusieurs séjours.
A condition bien sûr de s'immerger dans l'hellénisme omniprésent et au sein de sa population. Un autre visage de l'île à découvrir.

Documentation

(Librairies de voyage à Paris et en province)

A Paris
Desmos : 14, rue Vandamme, 75014 Paris, tél. : 01 43 20 84 04.
Le rendez-vous de tous les hellénistes !
Ulysse : 26, rue Saint-Louis-en-l'Ile, 75004 Paris, tél. : 01 43 25 17 35.
Depuis des années, les amateurs de voyages connaissent cette petite librairie qui regorge de guides et de livres touristiques. Son nom est déjà un appel à la découverte du vaste monde.
Itinéraires : 60, rue Saint-Honoré, 75001 Paris, tél. : 01 42 36 12 63 ; www.itineraires.com
Pour sortir des chemins battus.

En province
Magellan : 3, rue d'Italie, 06000 Nice, tél. : 04 93 82 31 81.
Mollat : 15, rue Vital-Carles, 33000 Bordeaux, tél. : 05 56 56 40 60.
Ombres blanches : 50, rue Gambetta, 31000 Toulouse, tél. : 05 34 45 53 33.

Chypre à Paris

Musée du Louvre : 33-36, quai du Louvre, 75001 Paris, tél. : 01 40 20 51 51.
Le Louvre possède une salle entière consacrée aux antiquités chypriotes. A voir, notamment, une énorme vasque en provenance d'Amathonte, ancienne cité-royaume, aujourd'hui Lemesos.

Restaurants
Les tavernes et restaurants grecs et byzantins qui se bousculent au bas du boulevard Saint-Michel et rue Mouffetard offrent une cuisine sans saveur. Il existe cependant, à Paris, quelques lieux qui font honneur à cette cuisine de la Méditerranée.
Mavrommatis : 42, rue Daubenton, 75005 Paris, tél. : 01 43 31 17 17, fermé dimanche et lundi.
Voici l’un des meilleurs restaurants grecs de Paris. A force de travail, de goût et de savoir-faire, Andreas et Evagoras Mavrommatis, venus de Chypre, ont fait de leur restaurant un haut lieu de la gastronomie du pays d’Homère. Au-delà de la cuisine, et c’est le principal, les frères Mavrommatis ont le culte de l’amitié. C’est tout l’accueil et le savoirvivre chypriotes.
La Taverne de Chypre : 241, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75011 Paris,
tél : 01 43 72 23 24, fermé le dimanche.
Originaire de Kazaphani, Lambros a parcouru l’Europe avant de s’installer à Paris. Ambiance musicale et cuisine savoureuse dans cette taverne chypriote chaleureuse. Il faut goûter les sheftalias, de délicieuses crépinettes aux herbes, accompagnées de la pita maison. En fin de soirée, on retourne les tasses et on lit l’avenir dans le marc de café. Tout un programme…
Les délices d'Aphrodite : 4, rue Condoble, 75005 Paris, tél. : 01 43 31 40 39.
Taverne animée par le troisième frère Mavrommatis, Dionysos. Simple et décontracté. Une cuisine aussi bonne que chez les précédents.

Chypre en province

Centre de la Vieille-Charité : 2, rue de la Charité, 13001 Marseille, tél. : 04 91 14 58 80.
Le musée d’Archéologie méditerranéenne possède une collection d’objets chypriotes remarquable. Notamment de très belles poteries.

Chapitre précédent Chapitre suivant