3 - Un pays, une histoire, des hommes


Géographie, faune et flore

Dromadaires, Tamanrasset, Sahara Algérie © Angeoun

Carte d'identité de l'Algérie

Nom officiel : République algérienne démocratique et populaire
Situation : Au Nord-Ouest de l'Afrique, entre le Maroc et la Tunisie
Superficie : 2 381 741 km2 (deuxième plus grand pays d'Afrique)
Population : 33 millions d'habitants
Densité : 13,8 habitants au km2
Capitale : Alger
Nature du régime politique : Démocratie présidentielle
Chef de l'Etat : Abdelaziz Bouteflika
Langues : Arabe (officielle), tamazight, français
Religion : Islam sunnite
Monnaie : Dinar algérien
Taux de chômage : 15,3 % (2004)
PIB : 83 milliards de $ (2004)
Ressources principales : Pétrole, gaz naturel, zinc, fer

Paysage

Située au Nord-Ouest du continent africain entre le Maroc et la Tunisie, l'Algérie s'étire de la Méditerranée au cœur du Sahara occidental. Bordé par la mer, traversé par des montagnes et recouvert par le désert, cet immense territoire offre du nord au sud un dégradé de paysages très variés.

Au nord s'étend une bande côtière comprise entre 1 200 km de littoral et une chaîne montagneuse qui suit parallèlement la mer jusqu'à la frontière tunisienne. Cette région au décor typiquement méditerranéen offre d'une part une superbe côte ponctuée de petites criques rocheuses et de plages sablonneuses, et d'autre part des plaines fertiles irriguées par les oueds qui coulent des montagnes boisées de l'Atlas tellien.

Le centre du pays est dominé par la région des Hauts Plateaux, constituée de vastes plaines et de steppes creusées par des dépressions et des lacs temporaires (chotts). Cet ensemble à l'aspect semi-désertique est barré au sud par l'Atlas saharien qui prolonge en Algérie le Haut Atlas marocain. Au pied de cette deuxième chaîne montagneuse, un certain nombre de charmantes petites oasis (Biskra, El-Oued, Ghardaïa…) marquent la porte d'entrée du désert. Le Sahara (80 % du territoire) recouvre toute la partie méridionale du pays. En Algérie, le plus grand désert du monde peut prendre différents aspects. Son allure est plutôt lunaire sur les plaines de cailloux (regs) ou au pied des massifs volcaniques du Hoggar, voire fantomatique au milieu des curieuses formations rocheuses qui hantent depuis des millions d'années le tassili des Ajjers. Plus au nord, en quittant de verdoyantes palmeraies, dunes et plaines sablonneuses (ergs) s'étendent à perte de vue.

Faune

Les dessins laissés en des temps préhistoriques sur les roches du Sahara représentaient une faune particulièrement exotique. Mais il y a bien longtemps que lions, panthères, éléphants, rhinocéros et crocodiles ne règnent plus sur ces contrées algériennes. Il n'en demeure pas moins que l'Algérie abrite encore une grande variété d'espèces animales. Dans les montagnes et les forêts du nord du pays cohabitent renards, lièvres, belettes, chats sauvages, hérissons, chacals et sangliers. On rencontre même dans certaines gorges le singe magot, une espèce aujourd'hui en voie de disparition. Une randonnée dans le désert peut être l'occasion d'apercevoir des gazelles, des fennecs, des mouflons à manchette dans le massif du Hoggar, quelques guépards dans le tassili des Ajjers, des petits rongeurs des sables (gerboises, gerbilles) et bien entendu des dromadaires, régulièrement sollicités pour les méharées. Dans les airs, les montagnes restent le domaine des aigles, faucons et vautours alors qu'en ville, les cigognes, de passage en hiver, installent leur nid sur le toit des usines désaffectées ou sur les minarets des mosquées. Enfin, la faune marine algérienne a de quoi ravir les amateurs de plongée. La côte pullule en effet de brochets de mer, rascasses, rougets, daurades, marsouins et d'une grande variété de mollusques et de crustacés.

Flore

Dans le nord du pays, la végétation est de type méditerranéenne. En forêt, le long de la côte et sur les pentes de l'Atlas tellien, on trouve donc du maquis, des pins, des cèdres, des eucalyptus, des caroubiers et des chêneslièges. Dans les plaines agricoles, les paysans font pousser toutes sortes d'arbres fruitiers : orangers, citronniers, cerisiers, pommiers, amandiers, grenadiers, néfliers, figuiers, etc. L'Oranie et la Kabylie restent le domaine des champs d'oliviers. Sur les steppes des Hauts Plateaux pousse essentiellement l'alfa, une plante très utilisée par les vanniers algériens pour confectionner tapis, corbeilles, paniers, chapeaux… Au sud, la végétation est nettement moins riche et variée que dans le nord. En dehors des oasis où l'on cultive le palmier dattier, les seuls arbres que l'on risque de croiser lors d'une sortie dans le Sahara sont généralement des acacias ou des oliviers sauvages.
Chapitre précédent Chapitre suivant