Géographie, faune et flore

Géographie, faune et flore

La Sicile est la plus grande île de la Méditerranée. Elle est séparée de la péninsule italienne par le détroit de Messine. Ses côtes sont à moins de 100 km de Malte et à 150 km de la Tunisie. Sa forme triangulaire est marquée par trois caps, qui délimitent trois mers secondaires : à l’ouest, la mer d’Afrique(où se trouvent les îles Egades, Pantelleria, Lampedusa et Linosa), au nord, la mer Tyrrhénienne (où tonnent les volcans des îles Lipari), à l’est, enfin, la mer Ionienne.

Son point culminant est l’Etna, dont le cratère baille à 3 350 m d’altitude et prend ses aises sur 1 250 km2, il s’étend sur environ 50 km au nord et au sud, et 40 km d’est en ouest. Sa présence est à l’origine de tous les caprices d’un relief volcanique, des failles aux pitons, jusqu’aux fertiles cendres volcaniques, bien sûr. Le nord est barré par une succession de trois chaînes, Madonie (dont les arêtes grimpent jusqu’à 2 000 m), Nebrodi et Peloritani. Au sud-est, s’affalent les monts Erei et Iblei, qui ne dépassent pas les 1 000 m.

Carte d’identité de la Sicile

Nom : Sicile (Sicilia)
Superficie : 25 700 km2
Population : 5,5 millions d’habitants
Capitale régionale : Palerme (Palermo)
Statut administratif : Région autonome au sein de la République italienne (capitale : Rome)
Religion : Catholicisme et des minorités musulmanes issues de l’immigration
Langue officielle : Italien, les dialectes siciliens restent très utilisés

biviere – Syracuse By: Pietro ColumbaCC BY-NC-SA 2.0

Flore

La Sicile s’offre une végétation d’une grande variété, qu’encouragent les différences d’altitude et de terrain (argileux, sablonneux ou volcanique). S’y côtoient de manière inattendue le houx et les orchidées, le bouleau et le palmier, le genêt et les agaves.
Des réserves naturelles protègent : chênaies de Ficuzza, hêtraies et sapinières des Madonie et des Nebrodie, épineux et châtaigniers de l’Etna, maquis de Zingaro embaumés de myrte, de thym et d’arbousiers. Un des paysages dominant reste la macchia, typique de l’Italie du Sud, avec ses tamaris et ses lauriers-roses.

Faune

Héron cendré By: Luciano 95CC BY-NC-SA 2.0

Les cerfs, les daims et les loups, encore voraces au XIXe, les cerfs et les daims ont disparu. En plus de locataires peu originaux, tels le renard ou le sanglier, on aura la surprise de rencontrer des porcs-épics, des chats sauvages et des martres.
La Sicile est une étape importante pour les oiseaux migrateurs : cigogne, oie sauvage, ibis… Mais les faucons, les vautours et les aigles occupent le ciel à plein temps, tandis que la plus grande réserve ornithologique de l’île, les étangs de Vendicari, hébergent hérons cendrés, aigrettes et flamants roses. Enfin, quelques phoques moines côtoient des animaux classiques des côtes méditerranéennes.

Lire la suite du guide