Lexique

L’anglais et le français sont les deux langues officielles de l’ensemble du Canada. Seuls cependant les Québécois, et quelques communautés minoritaires, parlent français dans la vie courante. L’anglais pratiqué dans le reste de la Confédération est le même que celui pratiqué aux États-Unis voisins.

En revanche, il arrive que le français des Québécois, très imagé et resté davantage fidèle à la langue de l’ancienne mère patrie, diffère sensiblement de celui des Français de France. Quelques exemples afin de mieux se comprendre et d’éviter les gaffes.

allo : bonjour.
barrer : fermer à clé.
bec : petit baiser.
bienvenu (en réponse à un merci) : de rien, je vous en prie.
blonde : petite amie.
brassière : soutien-gorge.
camisole : un débardeur
capoter : halluciner
chandail : un pull
char : voiture.
chicaner : se disputer
chum : petit ami.
croche : malhonnête.
crouser : draguer.
c’est toff : c’est dur
déjeuner : petit déjeuner.
dépanneur : épicier ouvert le soir.
dîner : déjeuner.
dispendieux : cher.
écœurant : délicieux.
être crampé : avoir un fou rire
fin : gentil.
il mouille : il pleut.
jaser : bavarder.
lumières : feux tricolores.
magasiner : faire des courses.
malin : méchant.
maringouins : moustiques.
menteries : mensonges.
niaiser : faire marcher.
niaiseux : stupide.
pantoute : pas du tout
pas pire : pas mal.
peinturer : peindre.
plate : ennuyeux.
poche : nul.
pogné : embarrassé.
pogner : attraper
prendre une brosse : prendre une cuite.
prendre un lift : faire de l’auto stop
renverse : marche arrière.
sloche : neige fondue.
sou : un cent.
souper : dîner.
tabagie : bureau de tabac.
tabarnak : juron québécois.
tanné : fatigué.
ticket : contravention.
tip : pourboire.
traversier : bac, ferry-boat.
tuque : bonnet
vidanges : poubelles.

Lire la suite du guide