Territoire d’une histoire commune à l’Orient et à l’Occident

Le Bosphore à Istanbul

Le Bosphore à Istanbul

Le territoire de la Turquie actuelle concentre les plus grands épisodes de l’histoire. De par sa position géographique, il a connu tous les grands mouvements de civilisation depuis près de dix millénaires. Après l’introduction de l’agriculture, se succèdent des Etats-cités. Puis vient le temps des conquêtes grecques qui donnent à cette terre sa première grandeur avec la création de Byzance. La ville, devenue Constantinople, va ensuite devenir le centre de l’empire romain d’Orient durant près de dix siècles, avant que les Turcs ne s’en emparent.
De nouveau au centre d’un empire en pleine expansion, Constantinople, devenue Istanbul, joue un rôle guerrier et diplomatique considérable jusqu’au XIXe siècle.
Après 1918, le pays, amputé de nombreuses pertes, doit se réinventer entre modernité et tradition, entre Orient et Occident. Majoritairement musulmans, les Turcs optent pour un Etat laïc.
Conquérants depuis toujours, le pouvoir, transféré à Ankara, entre dans l’Otan et demande son adhésion à l’Union européenne, une étape qui marquera le prochain tournant dans une histoire extrêmement riche.

 

Chapitre suivant
 

Lire la suite du guide