Les Emirats arabes unis (EAU) sont un état fédéral regroupant sept Emirats mitoyens : Abu Dhabi, Ajman, Sharjah, Dubai, Fujairah, Ras al-Khaimah et Umm al-Quwain, entre le golfe Persique et le golfe d’Oman.

Carte d’identité de Dubaï

Situation : Au nord-est de la péninsule Arabique
Superficie : 83 600 km2
Population : 4,62 millions d’habitants (47 hab./km2)
Capitale : Abu Dhabi (817 000 habitants, dont 90 % d’étrangers)
Plus grande ville : Dubaï (1,7 million d’habitants)
Nature du régime : Fédération de sept émirats : Abu Dhabi, Ajman, Sharjah, Dubaï, Fujairah, Ras al-Khaimah et Umm al-Quwain.
Président des EAU : Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, souverain d’Abu Dhabi
Souverain de Dubaï : Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum
Langues : Arabe (langue officielle) et anglais
Monnaie : Dirham
Religion : Islam, avec une majorité sunnite
Ressources principales : Commerce, services, tourisme, pétrole
PIB des EAU : 18 000 $ par habitant 

Géographie

Les Emirats arabes unis s’étirent sur 83 600 km2, quelque 600 km de côtes sur le golfe Persique et une centaine sur celui d’Oman. Ce pays aux 200 îles, dont plusieurs font l’objet de disputes avec l’Iran et le Qatar, partage 530 km de frontières avec l’Arabie saoudite au sud et à l’ouest, et 450 km de frontière avec le sultanat d’Oman au nord et à l’est. Tous les émirats longent le golfe Persique à l’ouest, à l’exception de celui de Fujairah qui borde le golfe d’Oman, à l’est. Cette côte est d’ailleurs la seule à être découpée par de hautes falaises, ponctuées de plages de sable fin du côté de Fujairah ; ses fonds marins sont particulièrement riches. Les autres côtes à l’ouest des Emirats sont bordées de marais salants qui s’étendent assez loin dans les terres.
Le désert couvre l’essentiel du territoire et le relief est plutôt plat, sauf le long de la frontière avec le sultanat d’Oman où culminent les monts Hajar, striés sur près de 150 km de long, par des gorges et de rudes canyons, les wadi. A la sortie des villes, l’urbanisme laisse place à un paysage désertique qui se mue en dunes de sable orangé, annonçant les immenses étendues du Rub Al-Khali, le « Quart vide », le plus grand désert de sable du monde (650 000 km2), où le mercure dépasse souvent les 55 °C en été. Liwa est l’oasis la plus importante et bénéficie de réserves d’eau souterraines.
En superficie, Abu Dhabi est l’émirat le plus grand avec 67 340 km2, soit 87 % de la superficie totale ; Ajman est le plus petit (259 km2). Le découpage du territoire, effectué par les Anglais en 1971, n’est pas très logique. Ainsi, le sultanat d’Oman possède la péninsule de Musandam, qui forme le détroit d’Ormuz, et une enclave dans l’émirat de Fujairah. Le même émirat de Fujairah compte deux enclaves qui appartiennent à celui de Sharjah, Khor Fakkan et Kalba. L’oasis de Hatta, à la frontière omanaise, appartient quant à lui à Dubai. Plusieurs émirats se disputent enfin des « poches » minuscules dans les montagnes de l’Hajar. Abu Dhabi, capitale politique du pays, possède aussi les principales réserves gazières et pétrolières, tandis que l’émirat de Dubaï, capitale économique, s’est tourné vers de nouvelles ressources telles que les zones franches ou le tourisme de luxe. 

Faune

Comme dans toute région arabe, les dromadaires et les chèvres sont les animaux les plus courants et… les plus visibles ! Près de quatre cent espèces d’oiseaux ont été observées dans le pays, comme le sirli du désert, le courvite isabelle et la moinelette à front blanc, ainsi que, plus rares, des buses et grands-ducs, et des corbeaux bruns. On peut voir toute l’année des flamants roses, résidents permanents de la réserve Dubai Waterbird Sanctuary.
Dans le désert cohabitent faucons, chats et renards des sables, serpents, gerbilles, lézards. Deux espèces de gazelles survivent encore dans le désert : la gazelle des sables et celle des montagnes. La région occidentale de l’émirat d’Abu Dhabi abrite aussi des espèces plus farouches, comme le chat des sables, le renard de Rüppell, le lièvre du Cap et même la gerboise, et plusieurs espèces de hérissons. On aperçoit encore rarement le léopard arabe et le bouquetin.
Les eaux des Émirats sont connues pour abriter un peu moins de deux cent quarante espèces de poissons, dont quatre de requins menacées à l’échelle mondiale, y compris le requin-baleine. Trois mille dugongs, d’imposants mammifères surnommés vaches marines, y évoluent aussi, ainsi que deux espèces de tortues de mer en grand danger de disparition, la tortue imbriquée et la tortue verte ; leur population est estimée à environ sept mille cinq cents spécimens. Enfin, il n’est pas rare d’apercevoir des baleines et des dauphins.

Lire la suite du guide