Gilleleje. På stranden © Guillaume Baviere

Gilleleje. På stranden © Guillaume Baviere

Carte d’identité du Danemark

Situation : Au nord de l’Allemagne, entre la mer Baltique et la mer du Nord
Superficie : 43 098 km2
Population : 5,7 millions d’habitants
Densité : 131 habitants au km2
Capitale : København (Copenhague)
Nature du régime politique : Monarchie constitutionnelle et démocratie parlementaire
Chef du gouvernement : la Reine Margrethe II
Langue officielle : Danois
Religion : Protestantisme luthérien
Monnaie : Couronne danoise (Krone) KR ou Kr.
Taux de chômage : 6,2 % en 2003
Ressources principales : Services, industries chimique et électronique, élevage 

Des collines et des landes bordées d’eau

Le relief du Danemark est vallonné à l’est et dans les îleset complètement plat à l’ouest. Privées de barrières naturelles, les landes sont balayées par le vent, ce qui fait de la côte occidentale du Jutland une région très aride. Les haies de chênes et d’arbustes qui séparent les parcelles y poussent généralement inclinées vers l’est. Ainsi, les plantations de pinède ponctuent les plages de sable depuis Skagen jusqu’à Esbjerg pour lutter contre l’érosion du littoral. Les 7 313 km de côtes et les 1 032 lacs font de l’eau un élément omniprésent dans le paysage et dans la vie du pays. 

Une nature fragile et très protégée

La forêt danoise a subi de nombreux bouleversements au cours de son histoire, notamment lors du déboisement massif des XVIeet XVIIe siècles, causé par l’entretien des terres arables et les chantiers navals. Un décret de protection adopté en 1805 a permis de reboiser le territoire dont 12 % est aujourd’hui recouvert de forêts. Peut-être cette catastrophe évitée de justesse est-elle à l’origine de la mobilisation écologique actuelle ? Toujours est-il que l’objectif est aujourd’hui le doublement de la surface boisée et la stabilisation de la biodiversité, par l’incitation à l’agriculture biologique d’une part, mais aussi par la protection des espèces végétales et animales menacées de disparition. Ainsi, la famille des orchidées jadis protégée et aujourd’hui hors de danger, et les castors, réinstallés dans la réserve jutlandaise du Klosterhede depuis 1999.

Lire la suite du guide