La République de Cuba est un archipel comprenant en tout 1 600 îles, îlots et rochers (Los Cayos) dont beaucoup sont inhabités. Sa superficie totale est près de 111 000 km2, soit grosso modo 1/5e de la France, ou trois fois et demi la Belgique ou encore 100 fois la Martinique, 4 fois la Sicile ou 25 fois la Corse. La forme de l’île principale, Cuba, a-t-on observé, est voisine de celle d’un crocodile, d’où le surnom qu’on lui donne parfois. Sa longueur maximale est de 1 250 km et sa largeur maximale de 191 km. La partie la plus étroite tourne autour de 31 km. Cuba possède ainsi 7 000 km de côtes dont, officiellement, 289 plages, de sable doux et fin, blanc ou gris. Cuba est située à 190 km des côtes méridionales des États-Unis (Floride, Key West), à 210 km du Mexique (Yucatan) à l’ouest, à 140 km de la Jamaïque au sud et à 77 km d’Haïti à l’est. On peut distinguer trois zones ou massifs montagneux : à l’ouest, la Sierra de los Organos ; au centre, la Sierra del Escambray, ou Guamuhaya, avec le Pic San Juan (1156 m) ; et à l’est (l’Oriental), la Sierra Maestra. 

C’est dans ce dernier massif que l’on trouve le Pic Turquino, le plus haut du pays avec ses 1974 m. Dans l’ouest, on distingue une forme particulière dans le paysage, appelée mogote, éminence de forme conique quelquefois énorme. Les mogotes sont comme alignés au fond des vallées telles celles que l’on verra dans l’un des plus beaux sites de Cuba, la vallée de Viñales ; derrière l’horizon est barré par la Sierra de los Organos, qui culmine à 692 m au Pan de Guajaibon. C’est une région particulièrement propice à la culture du tabac qui rend tout l’espace rural dominé par la couleur vert tendre ou sombre. De grandes plaines s’étalent fréquemment dans l’île. Parfois arrêtées par les massifs montagneux ; parfois, comme dans la province centrale de Matanzas, elles relient du nord au sud les deux côtes ; d’ailleurs, par beau temps, on peut apercevoir les deux « mers » de Cuba, dans l’Atlantique, le détroit de Floride au nord et la mer des Caraïbes au sud. 

Les plus grandes de ces plaines s’étendent, outre dans la province de Matanzas, vers Camagüey, Ciego de Avila, ainsi que vers la Cuenca del Cauto, et Guacayanabo dans l’Oriental. 
Entourant l’île principale de Cuba, un ensemble de 1 600 îlots et rochers (cayos) regroupés en cinq archipels principaux : Camagüey, Sábana (Jardín del Rey ou Jardin du Roi) au nord, Colorados au nord-ouest, Canáreos et Jardin de la Reina (Jardin de la Reine) au sud. Seule terre insulaire importante et peuplée : l’île de la Jeunesse (Isla de la Juventud ; ancienne île des Pins, Isla de los Pinos), 3 000 km2. La composition à dominante karstique (calcaire) du sol de Cuba fait que de nombreuses grottes ont été mises au jour et sont l’objet de visites touristiques et d’expéditions scientifiques. Mentionnons Santo Tomas, Bellamar, Cueva Jibara, parmi les plus profondes de toutes l’Amérique latine.

Lire la suite du guide