Cuba est l’endroit au monde où l’on rencontre le plus de palmiers au km2 et de toutes les espèces. On a calculé qu’il y a dans l’île un total de 70 millions de palmiers royaux (palma real). Une curiosité unique : le colibri abeille (Mellisuga Helenae), l’oiseau le plus petit du monde (5 cm). L’arbre est très utilisé par les Cubains : ses feuilles constituent souvent le toit des maisons ; le tronc sert de colonnes pour soutenir les charpentes ; son écorce, la yagua, souple et imputrescible, permet de conserver le tabac. Pins, cocotiers, eucalyptus (introduit dans les années 1950) meublent également le paysage, mais on ne verra pas de profondes forêts tropicales, sauf dans quelques régions orientales.

Paysages d'arbres à Cuba © cuatrok77 hernandez

Paysages d’arbres à Cuba © cuatrok77 hernandez

Des arbres à bois précieux ont fait la réputation de Cuba : acajou, cèdre, baobab’ Et partout on apercevra des arbres fruitiers sauvages : manguiers, avocatiers’ La mariposa blanche, parmi des centaines d’autres, est la fleur fétiche de Cuba ; délicate, parfumée, elle pousse près des endroits humides et fleurit à la saison des pluies. Des centaines de types d’orchidées, dont celle qui exhale un parfum de chocolat’

La faune est importante mais on n’y rencontre aucun animal dangereux si ce n’est les crocodiles très nombreux dans les marais de la péninsule de Zapata (Parc national). Même les serpents sont inoffensifs. On apercevra avec un peu de chance des porcs sauvages, des cerfs, des zèbres (importés d’Afrique), des sangliers, des iguanes, des flamants, des perroquets, des pélicans, des frégates de mer, des singes. La mer est très riche en poissons, crabes, langoustes, éponges, etc. ; requins surtout dans le sud.

Lire la suite du guide