A la croisée de plusieurs traditions culinaires (grecque, turque, arabe, arménienne), la gastronomie libanaise a su en tirer la quintessence et les porter à leurs plus extrêmes raffinements gustatifs et esthétiques. C’est une cuisine saine, peu grasse, typiquement méditerranéenne dans son utilisation de l’huile d’olive ou des laitages, subtilement épicée mais peu pimentée.

Vous aurez du mal à vous lasser de l’incroyable variété des hors -d’œuvres (mezzé) qui peuvent, à eux seul, faire office de repas.
Les principaux mezzé froids sont : le hoummous (purée de poids chiches), le moutabbal (caviar d’aubergine), la tabboulé (salade de persil), le fattouch (salade de tomates avec croûtons), le chanklish (fromage de chèvre), les ouara énab (feuilles de vigne farcies), le laban bi toum (fromage blanc à l’ail), les zeytoun (olives en marinade) et la kibbé nayé (viande crue d’agneau hachée très finement et assaisonnée).

Accompagnez-les de mezzé chauds : hoummous bi lahmé (purée de poids chiches à la viande d’agneau), osba saouda (foies de poulet), fatayer (feuilletés à la viande, au fromage ou aux épinards), falafel (croquettes de poids chiches), kibbé maliyé (croquettes de blé concassé fourrées à la viande), soujouk (petites saucisses épicées), voire des cuisses de grenouilles, ailes de poulets, etc.

Si vous avez encore faim, la plupart des restaurants proposent une variété de brochettes (mashaoui), soit au poulet (shish tao), soit de cubes de viande d’agneau (shoaf), soit de viande de mouton hachée (shish kabab). Vous trouverez aussi du poisson (samak), à commander grillé (mashoui), frit (mali), ou préparé avec épices, riz et oignons (siyadiyé). Le kharouf mihshi (pièce de mouton farcie au riz et aux noix) est un plat typique.

Dans les pâtisseries, plus que dans les restaurants, vous trouverez aussi les meilleures douceurs du Proche-Orient : mahallabiyé (crème de riz parfumée à la fleur d’oranger), balaoua (feuilletés aux pistaches ou aux amandes), barazak (sablés au sésame), halaouat el-jiben (spécialité de Tripoli, petite crêpe fourrée à la crème), knéfé (gâteau fin au fromage, servi chaud et arrosé de sirop de sucre), maamoul (sablés fourrés aux noix ou à la pâte de date), etc.

Pour arroser ou faire passer le tout, l’arak (une variété d’anisette) se boit durant tout le repas et son service fait l’objet d’un véritable rituel (laissez faire le garçon), mais vous pouvez lui préférer l’excellent vin rouge local. Le ayran, un yaourt liquide et salé, peut constituer une alternative originale.

Le thé (chaï) se boit à toute heure et en tous lieux et si vous le voulez sans sucre, précisez-le. Le café turc (ahoué) est infusé et le marc au fond de la tasse ; buvez-le lentement. Il peut être commandé sans sucre (mourra), moyennement sucré (ouassat) ou très sucré (héloué). N’hésitez pas à tester les excellents jus de fruits frais vendus dans des échoppes au bord de la route, mais attention à la glace faite avec l’eau du robinet. Demandez-les sans glace (bidoun talej).

Pour finir la soirée, vous pourrez fumer une pipe à eau (narguilé) au restaurant ou au café. Le tabac pourra être parfumé au miel (maasel), à la pomme (touffah), à la fraise (faraoula), à la réglisse (souss), etc. La variété de tabac la plus douce s’appelle bahrayni, la plus forte zaghloul.

 

[one]

Vidéos du Liban

Galerie Liban-guide does not seem to have any videos.

[/one]
[divider]
[one]

Les derniers articles

[posts per_page= »3″ cols= »3″ cats= »145″ excerpt_length= »200″ read_more= »true » meta= »false » pagination= »false » title_size= »20″ image_width= »200″ image_height= »200″]
[/one]
[divider]

[one]

Photos du Liban : Vie sociale au Liban

[scrollGallery id=68]

[/one]
[divider]
[one]

Voyage au Liban sur Pinterest

[alpine-phototile-for-pinterest src= »board » uid= »tangkavoyages » board= »voyage-au-liban » imgl= »fancybox » pinit= »1″ dl= »1″ dlstyle= »small » style= »cascade » col= »4″ size= »75″ num= »25″ shadow= »1″ border= »1″ highlight= »1″ curve= »1″ align= »center » max= »100″]

[/one]
[divider]