Douane et Formalités, L’époque du voyage, Santé, Vêtements, Argent, Électricité, Heures d’ouverture, Heure locale, Téléphone et poste, Offices de tourisme, Adresses utiles, Sport, Shopping, Pourboire, Savoir vivre, Glossaire, 

Douane et Formalités 

Aucun visa n’est nécessaire pour l’Ile Maurice. Un passeport en cours de validité (au moins six mois après la date de retour) suffit pour les ressortissants français, belges et suisses. Il est interdit d’importer en France des contrefaçons. La marchandise serait saisie et les douanes se réservent le droit de poursuite. Si vous souhaitez rapporter des maquettes de bateaux, sachez qu’on peut vous demander en France de payer la TVA (voir chapitre shopping). La convention de Washington interdit enfin l’importation de toute espèce menacée comme les tortues, y compris leurs carapaces . Les achats au duty free de l’aéroport de Maurice s’effectuent en devises. Le choix n’est pas immense mais on y trouve cigarettes et alcools à des prix nettement inférieurs à ceux pratiqués à Roissy. 

L’époque du voyage 

La période la moins chaude et la moins pluvieuse, donc la plus agréable, s’étende de juin à octobre. La température augmente de décembre à mars, mais c’est également la saison où les cyclones sévissent une fois tous les 5 ans, en moyenne. 

Santé 

A Maurice, les principaux dangers s’appellent soleil et moustiques. Rien de bien dangereux donc. Aucun vaccin particulier n’est nécessaire et le paludisme a été enrayé en 1952. Inutile aussi d’emporter des provisions de médicaments ; les pharmacies ne manquent pas. La plupart des grands hôtels disposent d’une liste de médecins. Quant au sida, il frappe ici comme ailleurs, mais la situation n’est absolument pas aussi dramatique qu’en Afrique. L’hôpital de Pamplemousses est le plus moderne de l’Île. Tél. : 2433661. En cas d’urgence, un seul numéro à composer (police et ambulance) : 999. 

Vêtements 

Sous les Tropiques, il vaut mieux prévoir des vêtements légers, mais ne pas oublier toutefois un lainage pour l’ « hiver » ou si vous montez un peu en altitude. 

Argent 

L’unité monétaire est la roupie mauricienne (RM) divisée en centièmes appelés « sous ». Les pièces sont de 5, 10, 25 et 50 sous ; les billets de 5, 10, 25 et 50 roupies. Le taux de change est environ : 1 RM = 0,03 €. Billets, chèques de voyage ou retrait d’argent avec une carte de crédit s’effectuent dans des banques à peu près partout. Le taux de change y est plus favorable que dans les hôtels. Les cartes de crédit internationales (American Express Visa, Master Cards et Diners) sont presque toujours acceptées. 

Électricité 

220 volts et les prises sont les mêmes qu’en Europe. 

Heures d’ouverture 

Administrations : du lun. au ven. de 9h à 16h, sam. de 9h à 12h. 
Banques : du lun. au ven. de 9h30 à 14h30, le sam. de 9h30 à 11h30.
Boutiques : du lun. au ven. de 9h30 à 17h, sam. de 9h à 12h.

Heure locale 

Il faut ajouter deux heures, par rapport à l’heure française, l’été, et trois l’hiver.

Téléphone et poste 

La Poste centrale se trouve place du Quai à Port-Louis. Le code téléphonique pour Maurice est le : 00-230 suivi du numéro de votre correspondant. Pour la France le : 00-33 suivi du numéro de votre correspondant (sans le 0 par lequel débute le numéro à 10 chiffres) Pour les communications intérieures le réseau est automatique dans toute l’Île. Pour appeler Rodrigues, composer l’indicatif 230 avant le numéro demandé.

Offices de tourisme 

Office du tourisme de l’île Maurice 124, bd Haussman 75008 Paris
Tél. : 01.44.69.34.50
Internet : www.ot-maurice.com
Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h.

Adresses utiles 

Consulat de l’Ile Maurice : 127 rue de Tocqueville 75017 Paris, Tél. : 01.42.27.30.19
Ouvert tous les matins de 10h à 12h30 sauf samedi et dimanche.
Bureau d’informations de l’Ile Maurice 120 avenue Charles-de-Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine
Tél.: 01.46.40.37.42

Sport 

Pêche au gros

Maurice est un lieu privilégié : marlin, requin, thon, bonite, espadon voilier, pèlerin, bécune, barracuda abondent dans ses eaux poissonneuses. La meilleure saison s’étend de novembre à avril. Maurice attire depuis de longues années les amateurs de pêche au gros. L’Île, fort bien équipée dans ce domaine, détient de nombreux records. Les côtes réputées les plus poissonneuses sont celles qui s’étendent du nord-est au sud-ouest de l’Île, avec une prédilection pour la région de Rivière-Noire. Le lagon passé, le fond peut descendre brutalement jusqu’à sept cents mètres. Début décembre, la 555 Marlin International Cup captive des pêcheurs du monde entier. Ce n’est pas la présence de barracudas, de thons, de bonites, de daurades dolphin ou encore de bécunes qui les attire, mais le rêve d’attraper wahoo, sails-fish, ou mieux encore, le mythique marlin bleu. Tous espèrent avoir l’occasion d’épingler le record : 1 430 livres. Seuls les vieux pêcheurs en doutent. Les sorties en mer s’effectuent de septembre à janvier (printemps et été dans l’hémisphère sud) et sont plus risquées durant l’hiver austral à cause des risques d’alizés. Les poissons les plus fameux : 
Les marlins : Chaque année, les pêcheurs sortent de l’eau environ cent cinquante marlins bleus et noirs, et une petite poignée de marlins rayés. Beaucoup d’autres ont livré à ces pêcheurs un combat victorieux, puisqu’à peine un marlin sur cinq qui s’est laissé prendre est remonté jusqu’au bateau. Une vingtaine de ces marlins pesaient plus de 3 mille livres.
Le voilier : Ce poisson d’environ quarante kilos est un farouche combattant qui vole au-dessus de l’eau dès qu’il est attrapé. Une proie guère facile à remonter.
Le wahoo : Quand le fil se déroule à toute vitesse sur plusieurs centaines de mètres, il y a de bonnes chances que ce soit un wahoo qui soit au bout. Ce poisson, extrêmement rapide, est très fréquent en septembre.
Les requins : Rassurons les nageurs, aucun requin ne pénètre dans le lagon. Il est souvent pris par les pêcheurs qui traquent le marlin. Il s’agit en général de requin tigre, marteau, mako, bleu et très rarement du fameux requin blanc. 
Les thons : Ce grand migrateur arrive dans les eaux mauriciennes vers mars-avril. Les thons jaunes atteignent jusqu’à 90 kilos. Les bonites sont aussi fort abondantes .
Le barracuda : Il se rencontre à l’extrémité du récif de corail et atteint en général des poids très honorables. Adulte, il peut mesurer deux mètres.
Les bateaux sont parfaitement équipés. Ils disposent tous de moulinets Shimano ou Penn international de 130, 80, 50 et 30 livres. Pour la pêche côtière, il est préférable d’apporter son matériel. 
Voici une liste non exhaustive des principaux clubs de pêche au gros :
Beachcomber fishing club au Morne. Tél: 6836775.
Centre de pêche de l’Île Maurice à l’hôtel club de Rivière-Noire. Tél: 6836522.
La Pirogue big game fishing à l’hôtel la Pirogue à Flic-en-Flac. Tél: 45384 41.
Sofitel imperial big game fishing à Wolmar. Tél: 4538700.
Sportfisher à Grand Baie. Tél: 26383 58.

La pêche à la palangrotte
Les pêcheurs moins ambitieux trouveront leur bonheur en se mettant d’accord avec un pêcheur mauricien qui voudra bien, moyennant quelques roupies, les emmener sur sa pirogue pour une matinée au-delà du récif. Moins prestigieux mais néanmoins savoureux, des capitaines, des gueules-pavées, peut-être même des thons pourront être pris avec une simple ligne plombée équipée d’hameçons. 

Plongée sous-marine
Les amateurs de fonds marins ne seront pas déçus par un séjour à Maurice. Le lagon qui cerne l’île offre des paysages d’une somptueuse beauté. Mais la prudence s’impose car l’absence de familiarité avec ce milieu peut entraîner des inconvénients. Le premier équipement de base du plongeur amateur consiste en une paire de sandales en plastique ou en toile afin d’éviter de se blesser en posant le pied sur un rocher. Le poisson-pierre ou synancée, couleur de roche comme son nom l’indique, s’enfouit dans le sable et le venin injecté par ses dards dorsaux provoque une douleur très violente et exige des soins médicaux urgents. Gare aussi aux cônes qui peuvent être venimeux, aux oursins, au corail bleu urticant et aux épines de l’Acanthastère.
Pour ceux qui souhaitent simplement évoluer en surface, équipés de palmes, masque et tuba, il est aussi recommandé de se revêtir d’un vieux T-shirt pour se protéger des coups de soleil, rendus plus violents par la réverbération.
Les passionnés de pêche sous-marine peuvent trouver sur place du matériel à des prix intéressants, parce que libres de toute taxe, dans les magasins spécialisés de Port-Louis. Pour se rendre sur le récif ou même derrière la barrière de corail une bonne formule est de se mettre d’accord avec un pêcheur mauricien qui louera son bateau pour quelques roupies. Capitaines, gueules pavées, poissons-perroquets, dames-berry, licornes, carangues, barracudas, et pour les plus chanceux des langoustes pourront figurer au tableau de chasse ! Mieux vaut cependant être expérimenté car dans les passes poissonneuses les courants peuvent être puissants ou des déferlantes frapper contre la barrière de corail. 
Dans les hôtels, les clubs de plongée peuvent aussi organiser des parties de pêche et ils disposent de matériel et de guides confirmés pour la plongée en bouteille. La présence d’un guide est indispensable à la fois pour des questions de sécurité (notamment le respect des paliers de décompression) et pour ne pas manquer les sites exceptionnels.
Avec sa barrière de corail qui protège les eaux bleutées du lagon des remous de l’océan, Maurice est un lieu idéal pour la plongée. Poissons trompette, clown, lion et autres se rencontrent parmi les anémones de mer. L’Île est riche en coquillages dont le ramassage est interdit. La plupart des hôtels ont leur propre centre de plongée avec des moniteurs agrées. 
Deux organismes peuvent fournir des renseignements aux plongeurs avertis :
Mauritius scuba diving association: Chez Villa Caroline à Flic en Flac. Tél : 4538450.
Mauritius underwater group : railway road à Phoenix. Tél : 696 53 68. Planche à voile
Avec son immense lagon, Maurice constitue un lieu idéal pour apprendre la planche. La plupart des hôtels disposent de planches à voile qu’ils prêtent aux vacanciers. Il existe un club spécialisé dans la planche, sur l’Île Rodrigues, à l’hôtel Mourouk Ebony. Surf 
Maurice, bordée par un vaste lagon, dispose d’un seul véritable « spot » pour le surf. Il est situe à Tamarin. Il est particulièrement fréquenté en juillet-août lorsque d’énormes vagues se forment près du rivage. 

Golf
Grâce à ses nombreux parcours de golfs, l’île Maurice est devenue un lieu de villégiature préféré des passionnés de ce sport. Pratiqué depuis plus d’un siècle sur l’île, le golf s’est développé avec le tourisme depuis une vingtaine d’années. Du pitch and put facile au 18 trous ardu, il y en a pour tous les niveaux et tous les goûts. Golf International
Au pied du Morne (Sud-Ouest) Par 72, 6.2 Km de parcours spectaculaire dessiné par le Sud Africain David Dulton. Bordé d’un côté par la mer et de l’autre par la majestueuse montagne du Morne. Fermé depuis mars 2001, le golf s’est offert un « lifting » avec un tracé de parcours légèrement modifié. Les changements les plus importants concernent le nouveau Par 3 du trou n° 6, le trou n° 11 redessiné par le Tony Johnstone, le champion zimbabwéen, et la plantation d’une nouvelle graminée sur les greens dont on promet des miracles ! 

Golf de l’île aux Cerfs (Est)
Connu dans le monde entier comme l’un des meilleurs golfeurs, Bernhard Langer a signé avec One&Only l’un des plus extraordinaires parcours de golf au monde. Le golf de l’île aux Cerfs couvre une surface de 38 hectares sur les 87 hectares que comptent l’île. Les 18 trous s’étendent sur des greens vallonnés nécessitant des coups précis tout en offrant une vue imprenable sur l’Océan Indien. Le parcours de golf de l’île aux Cerfs est accessible uniquement en bateau (trajet de 5 minutes de l’hôtel) en traversant un magnifique lagon turquoise. Leader dans la gestion des golfs de luxe dans le monde, IMG Golf Course Management offre, de plus, un service d’exception qui a valu à ses golfs d’être classés « Best Golf Hotel » en Asie et « Best Golf Club » en Australie.
Le parcours de Golf de l’île aux Cerfs constitue déjà une référence à l’échelle internationale et contribue désormais à la promotion de l’île Maurice comme l’une des meilleures destinations de golf au monde. Green fees à partir de 100 € (tarif donné à titre indicatif). 

Golf du Belle Mare Plage Resort à Bellemare (Nord-Est)
The Legend Course : 
par 71/6037 m – greens gratuits pour les clients de l’hôtel. 
The links Course : 
par 71/5902 m – greens gratuits pour les clients de l’hôtel, voiturette de golf obligatoire. Egalement un golf de 9 trous à environ 1 km de l’hôtel. 
Ce parcours PAR 73 dessiné par le joueur professionnel sud-africain Hugh Baiocchi, a ouvert en janvier 1994. Ce Golf Championship présente 18 trous, tous aussi différents les uns que les autres et spécialement exigeants (obstacles d’eau sur chaque trous). Sa beauté vaut le déplacement et pour les joueurs expérimentés, le parcours est un véritable challenge : tracés à travers une forêt indigène, les fairways se déroulent langoureusement vers de larges greens construits selon les normes de US PGA. 
Le trou n° 17 est particulièrement spectaculaire, réalisant le rêve de tout golfeur pour un shot à 152 mètres (par 3) au-dessus des eaux scintillantes de la baie vers un green perché au milieu de roches volcaniques. Recevant le Johnnie Walker Classic et le Mauritius Open, le parcours est aussi la résidence du PGA of Mauritius, affilié au PGA of Africa. 

Shopping 

Bien sûr, ce n’est pas la première idée qui vient à l’esprit lorsqu’on séjourne à Maurice. Il y a pourtant d’excellentes affaires à faire. Chez Floréal Kitwear, dans la rue et la ville du même nom, vous trouverez de très beaux pulls en laine ou cachemire à des prix fort intéressants. D’autres magasins se trouvent en face et autour: choix de polos, chemises, etc. Floréal possède également deux magasins à Port-Louis, à côté du café du Vieux Conseil, mais le choix est plus limité. 
Vous trouverez également des polos, chemises, pantalons ou même des nappes de Madagascar sur les marchés et dans les bazars. Le choix n’est pas toujours extraordinaire mais le coton est de bonne qualité. Il suffit de fouiller un peu pour trouver des vêtements de qualité à des prix défiants toute concurrence. 
Les magasins de Rose-Hill ou Curepipe sont nettement plus avantageux que ceux de Grand-Baie.
De très nombreuses griffes célèbres ont leur unité de production à Maurice et écoulent une partie de leur production sur place à des prix défiant toute concurrence : Ralf Lauren, Hugo Boss, Harpers… On peut également se faire confectionner un complet en 48 heures ; Hugo Boss, Cotton Club et la maison Caustat en sont les spécialistes. 
L’industrie des lainages est florissante à Maurice qui se positionne ainsi parmi les principaux exportateurs mondiaux. Parmi les bonnes adresses vous trouverez Bonair (le plus grand fabricant de pulls en coton laine ou cashmere de Maurice), Floreal Knitwear, Shibani et Tara. 

Haute couture sur mesure
Catherine Pigeon est installée depuis vingt cinq ans à Maurice. A la tête d’un atelier de confection haut de gamme, elle propose de réaliser tous les vêtements que vous souhaitez. Vous pouvez apporter un patron de haute couture ou le choisir sur place. On trouve à Maurice de jolis tissus et de magnifiques soies. Mais si vous souhaitez utiliser des tissus d’hiver, il est préférable de les apporter. En quatre jours votre vêtement sera prêt. 
Cat Colomba : impasse Sainte- Thérèse à Curepipe. 

Linge Brodé Main
Des nappes d’artisanat souvent malgache, des robes fillettes, du linge de maison brodés sur commande, l’occasion de personnaliser votre linge avec raffinement. Maquettes de bateaux
C’est le « big bizness » de l’île. Il y en pour tous les goûts, pour toutes les bourses et, bien sûr, de toutes les qualités. Si vous voulez en acheter, commencez par visiter plusieurs ateliers pour comparer les prix, mais aussi les finitions. Sachez que le bois peut jouer dans des appartements chauffés. Pensez à la taille et au moyen de transport. Si vous êtes déjà chargés, n’oubliez pas qu’en soute les kilos excédentaires se payent ! Maurice s’est fait une spécialité de la fabrication de maquettes de bateaux et en particulier des répliques de bateaux anciens reconstitués selon les plans de l’époque. Certaines pièces sont composées de milliers d’éléments assemblés. Si Curepipe concentre la majorité des « usines » de maquettes, la plus grande fabrique reste Historic Marine à Goodlands. Pour éviter toute mauvaise surprise, renseignez-vous très précisément sur le prix des taxes à payer ainsi que sur le montant des frais d’expédition. Notez également que les compagnies aériennes prennent une surcharge sur les maquettes selon le volume et le poids. Une facture et un certificat d’achat en règle, reconnus par les pays de l’Union Européenne, vous éviterons de payer des droits de douane à l’arrivée. 

Bijoux et Pierres 
La bijouterie est héritière d’une longue tradition surtout chez les musulmans et les hindous qui créent ou copient avec beaucoup de talent. Le rapport qualité prix est parfois surprenant. Les grands noms de la bijouterie mauricienne sont Poncini, Caunhye, Shiv Jewels, Adamas (diamants), Wahed Essa, Gold Finger et Matikola. Les bijoutiers fabriquent à la demande et livrent leurs produits dans les hôtels 

Vannerie
La vannerie est une des activités les plus anciennes de l’île. Vacoas, aloès, vétivier, paille de canne, feuilles de cocotier, raphia, bambou se transforment en paniers, chapeaux, nattes, sous plats, abats-jour, tapis… Les artisans mauriciens fabriquent également du mobilier en rotin, et d’autres fibres servent à fabriquer de nombreux objets, souvenirs et bijoux fantaisie. 

Épices, Thé, Vanille, Rhum…
Le botaniste Pierre Poivre fit ses premiers essais pour faire pousser des épices autour de 1750. La fabrication des épices se perpétue aujourd’hui : baies roses, cannelle, gingembre, girofle, curcuma, muscade, coriandre, tamarin, graines de moutarde et d’anis s’achètent dans la chaude ambiance de marchés en plein air. Au sud de Curepipe, s’est développée la culture du thé, seconde production agricole après la canne à sucre. Vanillé, l’un des plus fameux est celui de Bois Chéri. Au grand marché de Port-Louis, une boutique spécialisée en tisanes et plantes médicinales est connue du monde entier. 

Pourboire 

Le pourboire est peu usité, mais il fait toujours plaisir. 

Savoir vivre 

L’ambiance générale est sympathique et aimable. La population locale est réputée pour être accueillante et tolérante. Nulle part vous ne serez importunés. Evitez le naturisme sur les plages publiques et pensez à vous déchausser en entrant dans les temples hindous et les mosquées. 

Glossaire 

Dès le XVIIIe siècle l’île Maurice abrite une multitude de nationalités aux idiomes différents : français, malgache, africains, indiens. Maîtres et esclaves ont besoin d’un langage commun pour se comprendre. C’est dans ce contexte que se développe le créole. Ce dialecte du peuple, commence à être reconnu comme une langue à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Aujourd’hui, c’est le langage commun à tous les Mauriciens. Le créole mauricien emprunte la plupart de ses mots au français, mais aussi quelques uns à l’arabe, à l’anglais, a des dialectes indiens, etc. Il est difficile de donner un mode de déclinaison pour passer du français au créole, mais il faut savoir qu’en créole il n’y a pas de genre, masculin ou féminin, et que l’article se prononce en même temps que le nom. Les pronoms : mo to nu ou zot 
Les nombres : dé catte sisse naife disse (les autres se prononcent comme en français ) 
Quelques mots : g/obe Arrêt de bus: bèfe bonzour méni di zour samme soh sorrie lère zoli (signifie aussi cocasse) zi frit la poude lave linze linette soleil mo femme mo zom ou mo missié minite mizé dizeffe macaroni booking tabagie pomme d’amour bougie 
Quelques expressions : Coma ou appé/é ? mo appélé qui la vi/le mo reste Marsei/le Prémié fois ou vine Maurice ? ki maniere ? ou: ki nuvel ? s’il vous plaît, pou a/le biro sanze casse Li loin ? Nous capave a/le marsé ? Je voudrais un ananas : Comié mo doit ou ? Li pou correk ? mo loto en panne Ou capave aide moi ? fine coquin tout mo casse mo konneli mo pas comprend Kipou manger zardi ? Qui 1ère la ? li six air disse Qui ou faire zardi ? talère tanta. mo bien .

Lire la suite du guide