La saison idéale pour voyager 

La Polynésie bénéficie d’un climat tropical à la température rafraîchie par les alizés du Pacifique (sud-est). Les températures oscillent entre 25 °C et 32 °C, excepté dans les archipels des Australes et des Gambier, où il fait 10 °C de moins lors de l’hiver austral, de juin à septembre. L’eau des lagons se stabilise autour de 26 °C, sauf aux Marquises, où elle peut descendre jusqu’à 20 °C. Deux saisons se distinguent : l’une, chaude et humide, qui s’étend de novembre à avril avec des risques de précipitations et quelquefois de cyclones (janvier-mars) ; l’autre, de mai à octobre, qui est plus fraîche et sèche.L’hiver austral (juillet-août) est aussi la saison du vent – le maraamu -, qui fait le régal des plaisanciers mais moins celui des baigneurs. Bien que courue toute l’année, la Polynésie connaît un pic de fréquentation de juin à septembre.

Tableau des températures moyennes en °C 

  janv. févr. mars avr. mai juin juill. août sept. oct. nov. déc.
Société 27 27 27 27 26 25 24 24 25 25 26 26
Tuamotu 26 26 26 26 24 24 24 24 25 25 26 26
Marquises 26 27 27 26 25 24 23 24 25 25 26 26
Gambier/Australes 25 26 26 25 24 23 22 22 23 23 24 25

Boucler sa valise 

Il faut emporter des vêtements légers, de plage, de sport, de croisière, le tout en coton de préférence. Pour les soirées, les femmes choisiront des robes longues et légères. Elles sont de mise à partir de 18 h. Ne pas oublier un lainage pour les soirées d’été, qui sont parfois fraîches en altitude comme au bord du lagon et en croisière. Pour les hommes, ni tenue de ville ni cravate, mais un pantalon léger pour le soir. Pour se chausser, mieux vaut choisir des sandales ou des tennis. Des sandales en plastique sont indispensables pour marcher sur le récif et au bord de certaines plages comportant des rochers.
Un masque, un tuba et une paire de palmes s’imposent pour la découverte des récifs coralliens et de leur faune, même si l’on n’est pas plongeur dans l’âme.
Il est impératif de se munir de crèmes solaires « écran total » pour se protéger des rayons du soleil, d’un chapeau et de lunettes de soleil de bonne qualité, notamment si l’on passe beaucoup de temps près de l’eau ou sur l’eau.

Aloha shirts! Aloha ho, aloha hei! © Vera & Jean-Christophe

Aloha shirts! Aloha ho, aloha hei! © Vera & Jean-Christophe

Santé 

Pas de paludisme et pas de serpents en Polynésie. L’une des rares maladies que le touriste peut contracter en Polynésie est la dengue, variante tropicale de la grippe. Montées soudaines de fièvre, migraines et courbatures en sont les symptômes les plus courants. La dengue se traite au Paracétamol et à la vitamine C. Seuls véritables ennemis à l’horizon, les nonos et les cent-pieds (scolopendres), mais un minimum de connaissance locale permettra vite de les éviter. Aucun vaccin n’est exigé, sauf pour les voyageurs venant de pays à risques (dans ce cas, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé).
On peut prévoir une pharmacie de voyage très simple avec quelques médicaments de première nécessité, surtout sur les îles autres que Tahiti, notamment des antiseptiques et des cicatrisants contre les piqûres de moustique et les coupures de corail. Les moustiques et les « nonos » (petites mouches agressives) ont bon appétit : ne pas oublier d’emporter une protection antimoustique. Pour apaiser piqûres d’orties ou d’insectes et coups de soleil, appliquer une crème appropriée qui viendra à bout des démangeaisons gênantes.
Pour traiter les symptômes de diarrhée aiguë, prévoir un antidiarrhéique qui permettra, en complément d’un régime réhydratant, d’éliminer rapidement la gêne occasionnée.
Enfin, contre le mal des transports (en bateau, voiture, autocar et avion), mieux vaut anticiper et prendre avec soi un médicament antinauséeux et antivomissement.
En cas de problème, il ne faut pas hésiter à aller voir un médecin et ne pas oublier de lui demander une feuille de maladie. Celle-ci est reconnue par la Sécurité sociale française, et soins comme médicaments seront remboursés au taux en vigueur.
Aucune crainte à avoir côté nourriture, et l’eau du robinet est potable à Tahiti et Bora Bora. Se renseigner pour les atolls et îles éloignés.

Numéros d’urgence :
– Service mobile d’urgence et de réanimation : 15.
– SOS Médecin Tahiti : 42 34 56.
– Urgences Papeete : 42 01 01.
– Urgences Moorea : 56 24 24.
– Urgences Raiatea : 60 08 01.

Devise et budget vacances 

La monnaie utilisée est le franc Pacifique (CFP). Un euro vaut environ 119 CFP. Les banques internationales de Tahiti et les îles les plus visitées possèdent un guichet de change et des distributeurs automatiques de billets.
Certains hôtels offrent également ce service. Mais, attention, certains atolls et îles éloignés n’ont ni banque ni bureau de change. Il faut se renseigner et prendre l’argent liquide nécessaire à Tahiti.
Les banques ne prennent pas de commission pour le change des billets (en euros uniquement), alors que le change des chèques de voyage libellés en euros est un service payant. Les cartes de paiement nationales et internationales classiques sont acceptées un peu partout.

Budget vacances 

La vie est, en règle générale, très chère en Polynésie car tout y est importé, et plus on s’éloigne de Tahiti plus les prix augmentent. Les produits locaux sont rarement moins chers.
Pour l’hôtellerie, le choix est assez vaste, de la modeste pension de famille au palace de rêve avec chambre fare sur pilotis pieds dans le lagon. La nuit pourra ainsi coûter de 46 € à 611 €.
Dans un bon restaurant, il faut compter 46 € pour un repas à condition de ne pas abuser du vin ; dans un grand hôtel, 69 à 76 € en mangeant à la carte (de la cuisine internationale standardisée la plupart du temps). On trouve heureusement de petits snacks ici et là dans les grandes îles et à Tahiti : les « roulottes » du port de Papeete offrent le meilleur rapport qualité-prix de tout l’archipel (autour de 9 €). Attention, il arrive souvent que, sur les atolls éloignés, on ne puisse pas manger hors de l’hôtel où l’on séjourne, où les prix à la carte sont parfois prohibitifs, y compris pour une simple portion de poisson coco à la tahitienne (9 €).
Le prix des excursions ou activités nautiques tourne autour de 46 € à 69 €.

Choisir son voyage 

La Polynésie se découvre d’île en île, et la plupart des circuits permettent d’apprécier en un même voyage plusieurs aspects de la diversité des archipels. On ne saurait trop conseiller de s’y rendre, étant donné la longueur du trajet et l’importance du décalage horaire, pour un minimum de quinze jours.

Neuf jours pour une première approche 
Le minimum vital, durant lequel on découvrira Tahiti (3 jours), Moorea (3 jours) et Raiatea (3 jours).

Dix jours pour un voyage de noces 
Tetiaroa (2 jours), Bora Bora (3 jours), Tikehau (3 jours) et Manihi (2 jours) pour leurs hôtels de rêve.

Deux semaines pour une belle découverte 
Un classique qui permettra de naviguer entre Tahiti (3 jours), Moorea (3 jours), Bora Bora (4 jours) et Rangiroa (4 jours).

Quinze jours pour un circuit plongée 
Tahiti (3 jours), Moorea (3 jours), Rangiroa (5 jours) et Fakarava (4 jours) pour leur richesse sous-marine.

Dix-sept jours pour découvrir la Polynésie originelle 
En dehors des îles classiques, on pourra alors privilégier Huahine (3 jours), Maupiti (3 jours), Tikehau (3 jours), Rurutu (3 jours) et les Marquises (5 jours).

Trois semaines pour une expérience inoubliable 
C’est le minimum pour combiner un maximum d’îles (Société, Tuamotu, Marquises), à raison de trois ou quatre jours par île. Compter quatre jours supplémentaires pour une excursion à l’île de Pâques. L’idéal aussi pour profiter de tous les charmes des archipels en prenant son temps ou en effectuant une croisière jusqu’aux Marquises, à la voile comme en cargo.

Croisière à la voile au gré du vent 
Moorea, Raiatea, Tahaa, Bora Bora et les Marquises pour leurs mouillages inoubliables.

Documentation

(Librairies de voyage) 

A Paris 
Gibert jeune : 5-6, place Saint-Michel, 75006 Paris, tél. : 01 43 25 70 07, fax : 01 43 26 25 34. Ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 20 h.
Au 1er étage, un large rayon tourisme. Livres neufs et d’occasion.
L’Harmattan : 16, rue des Ecoles, 75005 Paris, tél. : 01 43 26 04 52.
Itinéraires : 60, rue Saint-Honoré, 75001 Paris, tél. : 01 42 36 12 63 ; www.itineraires.com
Librairie du Pacifique : 32, rue Monsieur-le-Prince, 75006 Paris, tél. : 01 43 26 29 33.
Ulysse : 26, rue Saint-Louis-en-l’Ile, 75004 Paris, tél. : 01 43 25 17 35.
Librairie maritime et d’outre-mer : 17, rue Jacob, 75006 Paris, tél. : 01 46 33 47 48.

En province 
Raconte-moi la terre : 38, rue Thomassin, 69002 Lyon, tél. : 04 78 92 60 20 ; www.raconte-moi.com
Les Cinq Continents : 20, rue Jacques-Cœur, 34000 Montpellier, tél. : 04 67 66 46 70.
Ombres blanches : 48, rue Gambetta, 31000 Toulouse, tél. : 05 34 45 53 38.
A consulter également, les espaces librairies des magasins Fnac et Virgin Megastore.

La Polynésie à Paris 

La Maison de Tahiti et ses îles : 28, boulevard Saint-Germain, 75005 Paris, tél. : 01 55 42 64 34. Ouvert de 10 h à 18 h du lundi au vendredi.
Tous les renseignements pour organiser son séjour à Tahiti et ses îles.
Délégation de la Polynésie : 28, boulevard Saint-Germain, 75005 Paris, tél. : 01 55 42 66 00.
Expositions, cours de danse et de tahitien, conférences…
Association des étudiants de Tahiti : 62, rue Monsieur-le-Prince, 75006 Paris, tél. : 01 46 33 72 80. Différentes manifestations et soirées.

Restaurant 
(notre sélection coup de cœur)
Fare Tahiti : 14, rue des Wallons, 75013 Paris, tél. : 01 47 07 35 77.
Restaurant avec dîner-spectacle.

Lire la suite du guide